"Tout le monde gardait son calme, étrangement" : un Français présent à bord du vol détourné à Minsk témoigne

"Tout le monde gardait son calme, étrangement" : un Français présent à bord du vol détourné à Minsk témoigne

VOL FR4978 - Les autorités biélorusses ont commandité l’interception d’un avion commercial dimanche 23 mai, dans lequel se trouvait un journaliste pour l’arrêter pendant une escale à Minsk. Un Français, qui se trouvait sur ce vol, raconte sur LCI.

C’est une scène surréaliste qu’ont vécu les passagers du vol de Ryanair, qui n’avaient probablement pas la moindre idée qu’elle allait avoir des conséquences diplomatiques d'une telle ampleur. Avec le détournement de leur avion, reliant Athènes à Vilnius dimanche 23 mai, par la Biélorussie pour le forcer à faire escale à Minsk, sa capitale, et procéder à l’arrestation du journaliste à bord Roman Protassevitch, en exil en Lituanie depuis 2019. 

Toute l'info sur

Biélorussie : l'arrestation spectaculaire de l'opposant Roman Protassevitch

Citoyen français, Arthur Six était présent sur ce vol. Il raconte sur LCI ce à quoi il a assisté : "Au moment de l’arrivée, 15-20 minutes avant, le capitaine de l’avion nous contacte, nous informe que l’avion va devoir atterrir d’urgence à l’aéroport le plus proche. À ce moment-là, on ne nous explique pas pourquoi, on nous dit juste que ça va être à Minsk, en Biélorussie, et on n’a pas plus d’informations." 

Cette personne a doublé la file, accompagnée d'un policier- Arthur Six, passager sur le vol FR4978

Arthur Six explique que "tout le monde gardait plutôt son calme, étrangement", mais qu’un passager s’est alors "mis dans tous ses états et a débattu avec l’un des stewards" de la compagnie aérienne. Leurs échanges, ni en anglais ni en français, ne sont pas audibles par le jeune homme, qui se rappelle toutefois que le fameux passager "avait l’air paniqué et en colère à la fois". 

Une bonne demi-heure s’écoule sans que rien de particulier ne se passe. "Puis, après discussion entre le personnel de l’aéroport et l’équipage, ils décident de nous faire sortir de l’avion quatre par quatre afin de présenter nos valises aux autorités pour que les chiens puissent les renifler et détecter des substances explosives ou des drogues."

Après que l’ensemble des bagages des passagers ont été examinés, "des policiers sont venus chercher quelqu’un dans notre bus". Cette personne est alors fouillée une deuxième fois avant de retourner dans le véhicule, accompagnée d’un policier, qui doit escorter les passagers. "On s’est rendu dans l’aéroport et on a dû passer un contrôle de sécurité. Cette personne a doublé toute la file, accompagnée d’un policier", raconte encore le Français. 

Lire aussi

Lui et tous les autres passagers se rendent ensuite dans une salle d’embarquement, où ils attendent de pouvoir reprendre leur avion pour Vilnius. Cette personne que décrit Arthur Six et qui s’avère être Roman Protassevitch n’est alors plus présente parmi eux. Le journaliste ainsi que sa compagne Sofia Sapega, elle aussi présente à bord, se trouvent actuellement à Minsk, aux mains des autorités biélorusses. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Variant Omicron : bond "préoccupant" à 183 cas au Danemark

Télétravail, vaccination des enfants... Ce qui pourrait être annoncé à l'issue du Conseil de défense lundi

Présidentielle 2022 : un premier meeting "à risque" pour Eric Zemmour

Covid-19 : les Français réticents à utiliser le vaccin Moderna, dont on aura pourtant besoin pour la 3e dose

VIDÉO - Indonésie : l'éruption du volcan Semeru fait au moins 13 morts, des milliers d'habitants ont fui Java

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.