Obama ne compte pas laisser Trump détruire ses efforts sans rien faire

International

Toute L'info sur

La présidence Donald Trump

ETATS-UNIS - Et si Barack Obama ne disparaissait pas (politiquement) après son mandat ? C'est en tout cas le souhait des démocrates. Et le futur-ex-président pourrait bien aller à l'encontre de la tradition.

Dans la tradition américaine, un ancien président se place de lui-même en retrait de la politique. Mais avec Donald Trump à la Maison blanche, Barack Obama envisagerait de jouer les iconoclastes. C'est du moins ce qu'avancent nombre d'élus démocrates, cités par le site d'informations McClatchyDC.

Il faut dire que l'avenir n'est pas au beau-fixe, avec Trump président, le Parti démocrate en perdition et des élections en 2018 qui devraient voir le Congrès toujours plus aux mains des Républicains. De quoi inquiéter Obama. Et si Trump démantelait tout ce qu'il a accompli, l'"Obamacare", cette loi permettant aux Américains d'avoir une assurance maladie, en tête ? Voilà la première raison invoquée par les démocrates pour que leur champion reste dans la lumière.

Lire aussi

Obama restera à Washington

On aurait pu penser qu'après la fin de son deuxième mandat, Obama allait retourner dans son fief de Chicago. Mais il semblerait que non. "Obama ne s'en va pas", lance Lee Hamilton, élu au Congrès de 1965 à 1999. Obama pourrait même rester à Washington. Une première depuis le président Woodrow Wilson, dans les années 1920.

Que va donc faire Barack Obama de son temps ? Travailler dans l'ombre pour reconstruire le parti, faire figure de mentor pour la nouvelle génération, voire faire campagne et engranger des fonds. Mais surtout, il va veiller sur son "héritage", au cas où "quelqu'un voudrait l'effacer", raconte Gilda Cobb-Hunter, membre du comité national du Parti démocrate.

Car le constat, après l'échec d'Hillary Clinton, est le suivant : Obama est le démocrate le plus influent du pays, "le leader du parti", pour Lee Hamilton. Une seule chose est sûre : si Obama, conformément à la tradition, ne mentionnera jamais Donald Trump lors de ses prises de paroles, "il a encore beaucoup d'ambition et beaucoup de choses qu'il aimerait faire", assure le responsable du service presse de la Maison blanche, Josh Earnest. Alors, si vous regrettez déjà Barack Obama, peut-être ne vous manquera-t-il pas si souvent...

Lire aussi

Voir aussi

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter