Belfast : atterrissage d'urgence d'un avion de la compagnie Flybe

Belfast : atterrissage d'urgence d'un avion de la compagnie Flybe

DirectLCI
PROBLEME TECHNIQUE - Un avion de ligne de la compagnie Flybe, transportant 52 personnes, a dû se poser en urgence, vendredi 10 novembre à l'aéroport international de Belfast, sans train d'atterrissage à l'avant. Seul un passager a été légèrement blessé à la main.

Plus de peur que de mal pour les 52 passagers et les 4 membres d'équipage d'un avion de la compagnie à bas coûts britannique Flybe. Le vol BE331 a été contraint d'atterrir d'urgence ce vendredi à l'aéroport international de Belfast, alors qu'il ne pouvait utiliser son train d'atterrissage avant.


Le Bombardier Q-400 avait décollé de l'aéroport de Belfast Ciy en Irlande du Nord à 11h07 (heure locale) et devait se rendre à Inverness en Ecosse. Mais après avoir constaté un problème technique avec ses roues avant, il a dû faire demi-tour. Contraint de voler au large des côtes de Belfast pendant environ deux heures afin de brûler tout son carburant et tenter de rectifier le problème, il a dû finalement se poser en urgence sur l'aéroport international en raison de sa plus grande piste, causant la fermeture de l'aéroport.

Une porte-parole de Flybe a aussitôt confirmé l'incident sur Twitter : "Flybe peut confirmer qu'il y a eu un incident impliquant un de nos avions Bombardier Q-400, le vol BE331, qui a atterri sans équipement à l'avant". Il y a 52 passagers à bord et quatre membres d'équipage. Notre principale préoccupation est le bien-être des passagers et de l'équipage", a-t-elle déclaré.

Un passager légèrement blessé à la main

Dans une autre déclaration, Flybe a annoncé qu'une personne avait été transportée à l'hôpital avec une blessure mineure à la main. Tous les autres passagers ont pu être évacués sains et saufs.

"Nous envoyons une équipe de spécialistes à Belfast pour offrir de l'aide et nous ferons tout notre possible pour comprendre la cause de cet incident", a ajouté la compagnie. La Direction des enquêtes sur les accidents aériens (AAIB) a confirmé également qu'elle envoyait une équipe sur place.

Plus d'articles

Sur le même sujet