Belgique : bagarre entre jeunes et policiers sur une plage trop fréquentée, le tourisme à la journée interdit

Une plage dans la station balnéaire belge de Blankenberge / Photo d'illustration
International

CORONAVIRUS - La situation a dégénéré samedi sur une plage du littoral belge où il y avait trop de monde pour suffisamment garder ses distances. Un groupe de jeunes, prié d'évacuer les lieux, aurait refusé de partir. L'incident ayant tourné à l'affrontement avec les policiers, plusieurs interpellations ont eu lieu.

Difficile de faire respecter les règles de distanciation sociale quand la plage est pleine de monde. Samedi 8 août sur celle de Blankenberge, en Belgique, la demande des autorités de respecter les mesures de sécurité destinées à lutter contre la propagation du covid-19 a tourné à la bagarre. 

Une altercation a eu lieu entre un groupe de plusieurs dizaines de jeunes et des policiers, leur lançant du sable et des parasols, comme on peut le voir dans la vidéo ci-dessous postée sur Twitter. Plusieurs personnes ont été interpellées pendant l'émeute et une enquête devra identifier les fauteurs de trouble. Dans l'immédiat, l'élément déclencheur de cette bagarre générale, n'est cependant pas totalement clair.  

Plage interdite ce dimanche aux touristes à la journée

Selon un employé de la plage cité sur le site du média belge RTBF, tout a commencé au moment où la marée haute a contraint les estivants à se serrer sur un la plage : "Il a été demandé de quitter la plage ou de mettre la musique moins fort, et des réactions agressives ont suivi. En trois secondes, une bagarre de groupe a éclaté [....] La police a tenté de les maintenir à distance des autres personnes sur la plage car ils étaient nombreux."

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsLes pays les plus touchés par le Covid-19

Face à l'ampleur de la bagarre, la police locale a été contrainte d'appeler des renforts pour maîtriser la situation.  La maire de la station, Daphné Dumery, a quant à elle convoqué une réunion pour prendre de nouvelles mesures de sécurité. "Ça ne peut plus durer. Nous faisons tout pour maintenir la sécurité dans notre station balnéaire, et maintenant ça...", a-t-elle déploré, selon l'AFP. 

A la suite de cet incident,  les touristes à la journée sont interdits ce dimanche dans la station balnéaire, a fait savoir l'édile dans un communiqué relayé par RTBF. Estimant avoir "besoin d'un temps mort", elle ne souhaite plus non plus que des trains arrivent entre 9h et 16h. Une façon réserver l'accès aux habitants, propriétaires d'une seconde résidence ou touristes qui restent plusieurs jours.  La commune côtière de Knokke-Heist a elle aussi décidé de ne plus autoriser les touristes d'un jour sur son territoire jusqu'à nouvel ordre.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent