Marc Dutroux obtient le droit d'avoir un vélo d'appartement dans sa cellule parce qu'il "s'empâte"

International
DirectLCI
FORME - En prison depuis la fin des années 1990, et condamné à perpétuité pour d'assassinats, viols sur mineurs et séquestrations, le Belge désormais âgé de 60 ans semble visiblement tourner en rond dans sa cellule. Et surtout commencer à s'empâter, puisque Marc Dutroux vient d'obtenir un vélo d'appartement pour retrouver la ligne.

Il fallait bien trouver une solution. Interdit de salle de sport depuis qu'il a été condamné à la perpétuité en 2004, Marc Dutroux commençait sérieusement à "s'empâter". Alors, après plusieurs semaines de négociation avec l'administration pénitentiaire, celui qui est incarcéré à la prison Nivelles (Belgique) a obtenu le droit d'avoir un vélo d'appartement dans sa cellule de 9 m2. Une information rapportée par les médias belges ce jeudi et pour laquelle l'avocat de Dutroux justifie : "Avec ce qu’il mange en prison et vu qu’il ne peut quasi pas sortir de sa cellule, il s’empâte, il prend du poids et son état de santé se dégrade". 

C'est un mystérieux donateur qui lui a offert le vélo

Plutôt obstiné, le pédophile - qui en 2012 avait par exemple demandé à pouvoir purger sa peine à l'extérieur de la prison sous la surveillance d’un bracelet électronique... - a menacé de citer l’État belge si on lui refusait vélo, relate Sudpresse. Finalement, la demande de celui qui a été reconnu coupable d'assassinats, de viols sur mineurs, de séquestrations, d'association de malfaiteurs et de trafic de drogue, va donc être satisfaite. A la faveur d'un donateur...

"L’administration centrale a, après examen, décidé de répondre positivement à la demande du détenu, étant entendu que le financement incombait à celui-ci, a ainsi a expliqué à Sudpresse Laurent Sempot, porte-parole des prisons. Le vélo sera donc disponible à bref délai". Ce que ne nous apprennent, par contre, pas les médias belge, c'est l'identité de cette personne qui a voulu aider Dutroux à retrouver la ligne. Car ce donateur a décidé de garder l'anonymat. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter