Ben Laden : cinq ans après sa mort, la CIA "live-tweete" l'assaut des forces spéciales

International

ETATS UNIS - La CIA a marqué dimanche l'anniversaire de la mort d'Oussama Ben Laden par un "live-tweet" - cinq ans après - du raid des forces spéciales américaines sur la résidence du fondateur d'Al-Qaïda au Pakistan.

Le raid contre Oussama Ben Laden comme si vous y étiez. Cinq ans après la mort du fondateur d'Al-Qaïda, la CIA a déroulé dimanche un "live-tweet" du raid des forces spéciales américaines.

"Pour marquer le 5e anniversaire de l'opération Oussama Ben Laden à Abbottabad nous allons twitter le raid comme s'il avait lieu aujourd'hui. #UBLRaid", a twitté @CIA avant de poster une série de tweets sur le déroulement de l'opération de la nuit du 1er mai au 2 mai 2011. La CIA a notamment twitté la célèbre photo du président Barack Obama suivant les développements avec d'autres hauts responsables américains dans la Situation Room, la salle de crise de la Maison Blanche.

A LIRE AUSSI >>  Mort de Ben Laden : la version de Seymour Hersh est-elle crédible ?

Le live-tweet de la CIA a fait réagir sur le réseau social, pas toujours de manière positive. "@CIA allons-nous aussi tweeter Hiroshima le 6 août ? Ou ça relève du mauvais goût ?", a twitté Kris Knight. Ambre V, lui, a écrit : "N'avez-vous rien de mieux à faire, comme par exemple attraper les méchants en vie, ou vous immiscer secrètement dans notre vie privée ? @CIA #UBLRaid".

Mais d'autres utilisateurs étaient plus enthousiastes. "Regarder la @CIA revivre aujourd'hui sur Twitter le #UBLRaid me rappelle à quel point je suis fier des hommes et des femmes qui font ce travail. Je vous remercie", a twitté Toby Knapp.

Dimanche, John Brennan était interrogé par la chaîne NBC sur la soirée historique du 1er mai (à l'heure des Etats-Unis) pendant laquelle le président Obama avait annoncé au monde entier la mort du chef d'Al-Qaïda. "Nous avons détruit une grande partie (du réseau) Al-Qaïda. Il n'est pas complètement éliminé (...) Maintenant, nous allons devoir faire face dans les années qui viennent au nouveau phénomène de l'EI", a résumé le patron de l'agence américaine de renseignement.

A LIRE AUSSI >>  Le militaire qui a tué Ben Laden raconte

Lire et commenter