Israël : approuvés ou reportés, la confusion règne autour des plans de constructions à Jérusalem-Est

Israël : approuvés ou reportés, la confusion règne autour des plans de constructions à Jérusalem-Est

OPPOSITION - Malgré un vote de l'ONU exigeant l'arrêt de la colonisation israélienne à Jérusalem-Est, Israël a approuvé ce mercredi la construction d'un bâtiment de quatre étages dans la vieille ville de Jérusalem. Plus tôt dans la journée, le vote sur la construction d'autres logements dans Jérusalem-Est a en revanche été reporté.

La confusion semble régner à Jérusalem, quelques jours après le vote d'une résolution de l'ONU exigeant l'arrêt de la colonisation israélienne à Jérusalem-Est et en Cisjordanie. Ce mercredi, la municipalité israélienne a approuvé la construction d'un bâtiment de quatre étages pour des colons dans un quartier palestinien à Jérusalem-Est, selon une ONG israélienne. En revanche, plus tôt dans la journée, une commission de la municipalité avait décidé de reporter le vote sur la construction d'autres logements dans un autre quartier de Jérusalem-Est.

Le projet approuvé ce mercredi concerne le quartier de Silwan situé en contrebas de la vieille ville de Jérusalem. Selon Ir Amim, une ONG hostile à la colonisation, la demande pour le permis de construction a été présentée par des membres d'Ateret Cohanim, une organisation religieuse ultra-nationaliste qui s'est fixée comme objectif d'étendre la colonisation à Jérusalem-Est. Silwan abrite le site archéologique dit de la cité de David, où, selon la tradition, le roi David avait établi sa capitale, devancière de Jérusalem. Depuis que des familles juives se sont installées dans le quartier, les heurts sont fréquents entre juifs et Palestiniens.

Le vote sur la construction de 500 logements reporté

Quant au vote qui a été reporté, il concerne la construction de quelque 500 logements. Ce report a été décidé à la demande du Premier ministre, Benyamin Netanyahu. 

Mais en premier lieu, le maire adjoint, Meïr Turgeman, avait indiqué n’avoir nullement l’intention d’annuler cette réunion, prévue de longue date. Et ce, en dépit du vote, vendredi 23 décembre à l'ONU, de la résolution exhortant Israël à "cesser immédiatement et complètement toute activité de colonisation en territoire palestinien occupé, dont Jérusalem-Est". 

Lire aussi

La colère de l'Etat hébreu

À la suite du vote, le Premier ministre Benyamin Netanyahu avait indiqué qu'il ne se conformerait pas à la résolution et qu'il réduirait ses relations avec des pays ayant voté pour. Notamment avec les États-Unis, dont l’abstention a provoqué la colère de l’État hébreu. Netanyahu a vivement critiqué le président Barack Obama, l’accusant d'avoir fait un "coup anti-israélien honteux". 

Ces décisions interviennent alors que le secrétaire d'État américain, John Kerry, doit présenter ce mercredi la vision américaine du processus de paix israélo-palestinien. "Nous ne l'avons pas laissé tomber et nous ne pensons pas que les Israéliens et les Palestiniens doivent également (l'abandonner)", a déclaré ce mardi soir le porte-parole de la diplomatie américaine, Mark Toner.

En vidéo

Washington lâche Israel sur la colonisation : Obama et Trump opposés

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Qui pourra rouvrir en mai ? Les certitudes et les inconnues du calendrier du déconfinement

EN DIRECT - Décollage réussi ! Thomas Pesquet est en route vers la Station spatiale internationale

EN DIRECT - Covid-19 : Poutine impose 10 jours fériés en mai pour lutter contre le virus

Minute par minute, comment suivre le décollage de Thomas Pesquet à bord de SpaceX

Fin des vacances scolaires : y aura-t-il une tolérance pour les déplacements le week-end des 24 et 25 avril ?

Lire et commenter