Un camion fonce dans un marché de Noël à Berlin : ce que l’on sait du drame

International
ALLEMAGNE - Lundi soir, un camion a foncé dans la foule sur un marché de Noël à Berlin, tuant au moins 12 personnes et faisant 48 blessés. Le gouvernement allemand affirme qu'il s'agit d'un "attentat".

Les faits

Vers 20 heures, lundi 19 décembre, un poids lourd immatriculé en Pologne, a fauché plusieurs dizaines de personnes sur un marché de Noël dans l’ouest de Berlin. Le chauffeur du camion a foncé sur la foule avant de prendre la fuite abandonnant son véhicule. Les accès des lieux ont été immédiatement bloqués par les forces de l'ordre. 

Un bilan encore provisoire

Ce mardi matin, un bilan encore provisoire fait état de 12 morts et 48 blessés, dont certains étaient dans un état critique. Parmi les victimes figure le passager du poids-lourd.

Un marché de Noël au coeur de la ville

Le lieu du drame est évidemment au cœur de toute l’attention. Ce marché de Noël de la place Breitscheidplatz se trouve en plein centre de la ville, à deux pas de l'Eglise du Souvenir, une des principales attractions touristiques berlinoises, et d'une avenue très commerçante, le Kurfürstendamm.


Sans être encore certain qu’il agisse d’un attentat, Facebook a lancé, comme lors des attentats du 13 novembre à Paris et Saint-Denis, sa fonctionnalité "safety check" avant que les Berlinois en sécurité puissent rassurer leurs proches.

Un homme interpellé

Une heure environ après les faits, un homme suspecté d’être le conducteur du camion a été interpellé par la police à environ deux kilomètres du marché de Noël, a indiqué une porte-parole de la police. Celui-ci a également précisé qu'un corps avait été retrouvé sur le siège passager du camion, sans donner plus de précision. Par mesure de sécurité, les autorités ont toutefois demandé aux Berlinois de rester chez eux. D'après un porte-parole de la police, la nationalité de l'homme arrêté n'a pas encore été établie avec certitude.

Un "attentat"

Cette attaque rappelle tragiquement celle perpétrée à Nice le 14 juillet dernier. Ce mardi matin, la police berlinoise a indiqué qu'il s'agissait d'un "probable attentat terroriste". "Nos enquêteurs estiment que le camion a été intentionnellement dirigé dans la foule du marché de Noël", a-t-elle déclarée sur Twitter.


Plus tard, le ministère de l'Intérieur allemand a confirmé qu'il s'agissait d'un "attentat".  "Peu importe ce que nous allons apprendre sur les motivations et le mobile de l'assaillant, nous ne devons pas nous laisser prendre notre mode de vie 

fondé sur la liberté", a déclaré le ministre Thomas de Maizière dans un communiqué, ajoutant "que les marchés de Noël et les rassemblements devaient continuer (...) avec la mise en place de mesures de sécurité adéquates". 

Le propriétaire du camion polonais confirme la disparition de son chauffeur

Le propriétaire de la société à qui appartenait le camion polonais qui a foncé sur la foule, a confirmé la disparition de son chauffeur lundi soir. "On n'a pas de contact avec lui depuis cet après-midi. Je ne sais pas ce qui lui arrive. C'est mon cousin, je le connais depuis l'enfance. Je me porte garant de lui", a déclaré Ariel Zurawski, joint par téléphone par l'AFP.


"On ne sait pas ce qu'il est devenu, a-t-il été enlevé, tué, on ne sait rien. On est très inquiets pour lui", a de son côté expliqué Lukasz Wasik, un responsable de la société, également joint par l'AFP. "La dernière fois qu'on l'a eu au téléphone c'était ce matin vers 8 ou 9 heures". 


 Le chauffeur transportait 25 tonne de produits métallurgiques en provenance d'Italie. A Berlin, "la société où il devait les décharger n'a pas pu les recevoir et lui a dit de retourner mardi dans la matinée. On lui a dit d'attendre à Berlin quelque part", a encore ajouté M. Wasik, "quelle tragédie alors que nous, on y est pour rien".

L’Allemagne déjà ciblée à plusieurs reprises

Le pays a été jusqu'ici épargné par les attaques djihadistes d'ampleur, mais plusieurs attentats islamistes ont été récemment commis par des personnes isolées. L'Etat islamique a ainsi revendiqué en juillet un attentat commis par un Syrien de 27 ans, débouté de sa demande d'asile, qui a fait 15 blessés, et une attaque à la hache perpétrée aussi par un demandeur d'asile, probablement afghan, de 17 ans, qui a fait cinq blessés.


En octobre, un Syrien s'est donné la mort en prison après avoir été arrêté, alors que selon les enquêteurs il se préparait à commettre un attentat contre un aéroport de Berlin. Enfin, un enfant germano-irakien de 12 ans, aux motivations semble-t-il jihadistes, a aussi voulu faire exploser un engin sur un marché de Noël fin novembre, ont annoncé les autorités allemandes le 16 décembre, qui ont qualifié cette affaire d'"effrayante".

En vidéo

Un camion fonce dans la foule à Berlin : "Le propre des terroristes, c'est de toujours chercher la faille"

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Attentat du marché de Noël de Berlin

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter