Bernard Kouchner : "Pour le moment, il faut se résigner, la Russie est poutinienne"

Bernard Kouchner : "Pour le moment, il faut se résigner, la Russie est poutinienne"

Anne Nivat, grand reporter, et Bernard Kouchner, ancien ministre des Affaires étrangères, étaient les invités de David Pujadas, ce lundi 19 mars 2018.

Ce lundi 19 mars 2018, Anne Nivat, grand reporter, et Bernard Kouchner, ancien ministre des Affaires étrangères, ont débattu autour de la réélection triomphale de Vladimir Poutine, dès le premier tour de l'élection présidentielle, dimanche 18 mars 2018, en Russie. Le président russe est arrivé très loin devant ses adversaires avec 76,7%, soit plus de 56 millions de voix. Alors, pourquoi ne comprend-on pas les Russes ? Vladimir Poutine est-il un bon président pour eux ? Bernard Kouchner a affirmé que "pour le moment, il faut se résigner, la Russie est poutinienne". Il a également mentionné que ce qui l'étonne, "c'est l'acharnement que met Poutine à déconsidérer ses adversaires". Anne Nivat, quant à elle, a mis en avant les cas d'irrégularités dénoncés par une ONG spécialisée dans la surveillance des élections.

Du lundi au vendredi, à partir de 18h, David Pujadas apporte toute son expertise pour analyser l'actualité du jour avec pédagogie.

Toute l'info sur

24H Pujadas

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 9000 contaminations ces dernières 24 heures

Voici les trois étapes de l'assouplissement du confinement jusqu'à janvier

"Koh-Lanta" : avant la finale, qui remporte le match des réseaux sociaux ?

CARTE - Confinement : regardez jusqu’où vous pourrez sortir autour de chez vous dès le 28 novembre

"Cessons de dire des bêtises" : taxé de racisme après sa parodie d’Aya Nakamura, Omar Sy se défend

Lire et commenter