Biélorussie : la télévision d'État diffuse des aveux de l'opposant Roman Protassevitch

Roman Protassevitch

INTERNATIONAL - Dans un entretien diffusé par la télévision publique du pays, le journaliste Roman Protassevitch, qui est apparu assez mal à l’aise, a expliqué avoir appelé à des protestations contre le régime d'Alexandre Loukachenko.

Le visage de Roman Protassevitch est à nouveau apparu sur les écrans de télévision en Biélorussie. Jeudi, ce journaliste d’opposition arrêté récemment après le déroutement de son avion, a reconnu sa culpabilité et manifester son souhait de corriger ses erreurs, dans des aveux diffusés sur la chaine de télévision publique biélorusse. 

Toute l'info sur

Biélorussie : l'arrestation spectaculaire de l'opposant Roman Protassevitch

Ancien rédacteur en chef du média d'opposition NEXTA, qui a joué un rôle clé dans le mouvement de contestation historique au Bélarus en 2020, Roman Protassevitch, visiblement mal à l'aise, affirme avoir appelé à des protestations contre le régime et assure respecter le président Alexandre Loukachenko. Il revendique également vouloir mener une vie tranquille, loin de la politique. 

Des aveux "sous la menace" dénoncés

Ces aveux n’ont pas tardé à faire réagir. L'ONG de défense des droits humains Viasna a dénoncé des propos obtenus "sous la menace". "Tout ce que dira (Roman) Protassevitch aura été obtenu après des menaces, psychologiques au minimum, et sous la menace d'accusations injustes mais très graves dont il est l'objet", a déclaré à l'AFP le directeur de Viasna, Ales Beliatski. Le père du journaliste, Dmitri Protassevitch, a lui aussi estimé que ces aveux télévisés étaient le résultat de "violences, de tortures et de menaces".

Lire aussi

Poursuivi pour "organisation" d'émeutes en Biélorussie, un crime passible de 15 ans de prison, Roman Protassevitch était déjà "passé aux aveux". C’était dans une vidéo diffusée au lendemain de son arrestation alors que des médias indépendants s'inquiétaient de son état de santé. Son amie russe, Sofia Sapega, est également apparue dans une vidéo où elle avoue des crimes.  À chaque fois, l'opposition a dénoncé des enregistrements obtenus sous la contrainte, une pratique utilisée de longue date par le régime d'Alexandre Loukachenko.  

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

30 départements en vigilance orange aux orages, le Rhône toujours en alerte canicule

Disparition de Delphine Jubillar : les gardes à vue du mari Cédric et de ses deux proches prolongées

Disparition de Delphine Jubillar : ce qui a décidé les enquêteurs à placer son mari Cédric en garde à vue

AstraZeneca annonce que son traitement anti-Covid est inefficace

VIDEO - Sortie hors de l'ISS de Thomas Pesquet : tout ne s'est pas passé comme prévu

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.