Biélorussie : Svetlana Tikhanovskaïa se dit "prête" à assumer ses responsabilités

Biélorussie : Svetlana Tikhanovskaïa se dit "prête" à assumer ses responsabilités

REVENDICATION - La candidate d'opposition à l'élection présidentielle en Biélorussie, Svetlana Tikhanovskaïa, se dit prête à diriger le pays en proie à une vague de manifestations contre le président Alexandre Loukachenko en place depuis 26 ans.

La candidate d'opposition à l'élection présidentielle au Bélarus, Svetlana Tikhanovskaïa, s'est dite prête lundi à diriger le pays en proie à une vague de manifestations contre le président Alexandre Loukachenko.
  

"Je suis prête à assumer mes responsabilités et à agir en tant que leader national", a déclaré dans une vidéo l'opposante, réfugiée en Lituanie, rappelant qu'elle n'avait pas "voulu devenir une politicienne" mais que "le destin a décrété que je me trouverais en première ligne face à l'arbitraire et l'injustice".

Toute l'info sur

Biélorussie : le peuple se soulève

Lire aussi

Prête à assumer ses fonctions

Le ton grave, Svetlana Tikhanovskaïa adresse un message de 6 minutes au peuple biélorusse. "Vous qui avez cru en moi, qui m'avez donné la force, j'admire aujourd'hui chaque minute votre courage, votre auto-organisation et combien vous êtes forts et brillants". Elle dit vouloir "sortir de ce cercle sans fin dans lequel nous nous sommes retrouvés il y a 26 ans", lors de l'accession au pouvoir du président Alexandre Loukachenko. Sa vidéo a été enregistrée depuis la Lituanie où elle a été contrainte de se réfugier en raison des pressions subies. 

En vidéo

VIDEO LCI PLAY - Manifestations en Biélorussie, que se passe-t-il ?

L'opposante de 37 ans a partagé cette vidéo au lendemain d'un des plus grands rassemblements de l'opposition de l'histoire du Biélorussie, qui a vu plusieurs dizaines de milliers de personnes se réunir à Minsk pour exiger le départ du chef de l'Etat à la tête du pays depuis 1994 et réélu le 9 août avec 80% des suffrages. Des soupçons de fraude massive pèsent sur ce scrutin. Svetlana Tikhanovskaïa est arrivée deuxième avec 10% des voix. 

Le président contrôle déjà l'intégralité du pouvoir législatif depuis les élections parlementaires de 2016 où aucun parti d'opposition ne réussit à obtenir de siège. Des doutes sur l'organisation du scrutin avaient également été soulevés. 

Lire aussi

Les manifestations ne faiblissent pas

Les manifestations sont toujours aussi importantes aujourd'hui. La rue n'est pas prête à faire baisser la pression sur le pouvoir en place. Plusieurs usines et le siège de la télévision publique à Minsk donnent lieu à des rassemblements. Sur place, des protestataires brandissant les drapeaux blanc et rouge de l'opposition et des milliers d'ouvriers ont arrêté le travail suite à l'appel à la grève générale pour paralyser le pays. 

Pour sa part, le président Loukachenko s'est rendu dans l'usine de véhicules militaires MZKT, tentant de minimiser la portée du mouvement de protestation et assurant que les usines fonctionnaient globalement malgré des appels à une grève générale. "Si quelqu'un ne veut pas travailler et veut sortir (...), les portes sont ouvertes", a-t-il déclaré, cité par son service de presse. Il a de nouveau rejeté les appels à sa démission. "Jamais je ne ferai quoi que ce soit sous pression". 

Toutefois, son discours devant les ouvriers de MZKT a été conclu par des "Dégage !" provenant de la foule des ouvriers réunis. Un acte encore impensable il y a quelques semaines.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 600.000 personnes vaccinées en 24h en France, un nouveau record

Météo estivale pour quasiment tout le monde ce week-end, des pointes à 32°C attendues !

EN DIRECT - Procès Lelandais : le père et la mère d'Arthur Noyer face à celui qui a tué leur fils

Disney : le baiser de Blanche-Neige fait polémique

Avignon : un policier tué par balles dans le centre-ville, le tireur en fuite

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.