Bientôt des Noirs et des homosexuels au Ku Klux Klan ?

International

RACISME – Aux Etats-Unis, un membre de l'organisation suprémaciste a indiqué son souhait d'accueillir des Noirs et des homosexuels au sein du réseau. Mais la proposition ne fait pas l'unanimité chez les membres du Klan, connu pour ses actions ouvertement racistes.

"Ce pour quoi se bat le Ku Klux Klan c'est une Amérique forte. L'idée de la suprématie blanche c'était l'ancien Klan. Ce que je propose c'est le futur". La tribune de John Abbar, publiée dans un journal local du Montana , et repérée par le HuffingtonPost , n'est pas passée inaperçue. C'est que ce membre de la confrérie d'extrême droite américaine y propose pas moins qu'une petite révolution. Cesser les discriminations sur la race, la religion ou l'orientation sexuelle, pour se concentrer sur une chose : le nationalisme américain.

La proposition a de quoi surprendre. le Ku Klux Klan (KKK) étant en effet connu pour revendiquer une "suprématie blanche" sur les autres "races". Fondée en 1865, la confrérie est notamment connue pour réunir ses membres derrière de grandes capuches blanches qui cachent leurs visages. Que des Noirs puissent intégrer le KKK révélerait donc une profonde mutation du groupuscule. Mais, selon John Abbar, interrogé par nos confrères de Metro aux Etats-Unis , ce sont des Noirs eux-mêmes qui ont fait une demande pour intégrer le groupe.

Plus une "farce" qu'une profonde mutation

Pour autant, la "réforme" proposée par John Abbar est loin de convaincre au sein du milieu extrémiste. Bradley Jenkins, le responsable de l'union des Klans aux États-Unis, a estimé que John Abbar allait "à l'encontre de tous les commandements du KKK" et expliqué que ce dernier "essayait de profiter du KKK pour poursuivre sa carrière politique".

Pas de quoi, pour autant, rendre le KKK plus fréquentable aux y les experts. "Ils savent que leurs croyances ne sont pas populaires, alors ils essayent de sembler modernes, avance Rachel Carroll-Rivas , la codirectrice du réseau des droits de l'Homme dans le Montana. Je pense que nous assistons tout simplement à une farce".

Lire et commenter