Bisbilles au Vatican : Benoît XVI retire son nom d'un livre controversé

Bisbilles au Vatican : Benoît XVI retire son nom d'un livre controversé
International

PANIQUE - Dans un livre originellement co-signé avec le cardinal Sarah, l'ex-pape Benoît XVI dit "ne pas pouvoir se taire" face à l'éventualité d'ordonner prêtres des hommes mariés. Il a depuis désavoué ce vigoureux plaidoyer contre cette ordination, mettant ainsi le Vatican en émoi.

Panique au Vatican. L'ancien pape Benoît XVI a demandé que son nom et sa signature soient retirés d'un livre controversé, intitulé "Des profondeurs de nos cœurs", paru ce mercredi, et interprété comme une tentative stratégique de contrer son successeur, le pape François, sur l'épineuse question du célibat des prêtres. 

Comme le révèle ce tweet, le livre en question présente en couverture les photos de Benoît XVI et du cardinal Sarah, semblant indiquer que les deux hauts prélats en sont les auteurs ; ce dernier qualifiant l'ouvrage de "contribution essentielle à l'avenir du sacerdoce".

Livre non approuvé par l'ancien pape

Or, selon Georg Gaenswein, archevêque allemand présent aux côtés de Benoît XVI depuis de longues années, l'ancien pape a demandé non seulement que son nom soit enlevé comme co-auteur du livre mais également que sa signature soit éliminée de l’introduction et des conclusions du livre. 

"Le pape émérite savait que le cardinal préparait un livre et il lui avait envoyé un de ses articles sur le sacerdoce en lui permettant de l’utiliser comme bon lui semblait. Il n’avait pas cependant approuvé un quelconque projet de livre avec une double signature et il n’avait ni vu ni autorisé la page de couverture", a précisé le religieux allemand, considérant cette affaire comme un "un malentendu ne remettant pas en cause la bonne foi du cardinal Sarah". 

Lire aussi

Certains partisans de Benoît XVI soutiennent qu'il aurait dû utiliser son véritable nom, Joseph Ratzinger, en apposant sa signature sur l'ouvrage. D'autres y voient encore une façon d'épauler l'aile ultra-conservatrice de l'Église opposée à l'actuel pontife argentin. 

De son côté, le cardinal Sarah s'est fendu dans un communiqué sur Twitter, donnant sa version des faits, qualifiant la "polémique" d'"abjecte". 

Devenu en 2013 le premier pape à démissionner en près de 600 ans et "pape émérite" depuis lors, l'Allemand Joseph Ratzinger vit, selon ses vœux, "retiré du monde" dans un ancien couvent situé dans l'enceinte de la cité vaticane. Bien qu'il ait d'abord tenu sa promesse de mener une vie paisible faite de contemplation et de réflexion, il a ensuite exprimé son avis sur les les abus sexuels commis par le clergé et la possibilité d'ouvrir le sacerdoce aux hommes mariés. 

Reste que l'âge et la santé fragile de Benoît XVI, qui à 92 ans aurait des difficultés à parler ou à écrire selon certains témoignages, ont amené certains vaticanistes à se demander s'il était bien l'auteur des réflexions publiées cette semaine, ou si quelqu'un les lui a fait écrire...

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent