États-Unis : l'inquiétant record de ventes d'armes à feu lors du Black Friday

Plus de 200 000 armes aux États-Unis lors du Black Friday
International

Toute L'info sur

Black Friday, les promos made in USA qui font polémique

RECORD - Selon les chiffres du FBI, plus de 200 000 demandes de vérifications ont été envoyées pour la seule journée du vendredi 24 novembre, journée à prix cassés aux États-Unis. Du jamais vu !

Un record inquiétant. Des armes vendues au rabais, les consommateurs américains n'ont pas raté la bonne affaire vendredi 24 novembre, à l'occasion du Black Friday. Le FBI aurait reçu un nombre record de demandes de vérifications d'antécédents judiciaires, une procédure obligatoire à chaque fois qu'une arme est achetée aux États-Unis. Selon plusieurs médias américains, dont USA Today, qui relaient ces chiffres, le National Instant Criminal Background Check System (NICS), rattaché au FBI, a reçu 203 086 demandes ce jour de promotions massives. 

Les précédents records avaient déjà été établis lors des deux précédents Black Friday, 185 713 en 2016, 185 345 en 2015. Ce chiffre vertigineux n'est pourtant pas le reflet du nombre d'armes vendues vendredi dernier aux États-Unis, puisque plusieurs armes peuvent être concernées par une seule et même demande. Ce chiffre indique seulement que, vendredi 24 novembre, 203 086 personnes ont acheté une ou plusieurs armes. 

En vidéo

Le Black Friday promet-il de bonnes affaires ?

Des vérifications extrêmement rapides

Lire aussi

Pour chaque demande effectuée, le NICS vérifie les antécédents judiciaires de l'acheteur. En cas d'arrestation, ce simple fait ne suffit pas à bloquer une vente, il faut constituer un dossier solide pour motiver un refus. Le bureau du FBI n'a alors que trois jours pour faire des recherches et compléter le dossier auprès des différents services du pays, police, palais de justice, prison... énumère USA Today : une véritable course contre la montre. Depuis sa mise en application en 1998, le NICS a comptabilisé 230 millions de demandes de vérifications émanant des vendeurs d'armes. Seules 1,3 millions de demandes ont été refusées, selon les chiffres du FBI, relayés par Libération

Ces chiffres sans précédent surviennent alors que de récentes fusillades ont fait de nombreux morts aux États-Unis, à Sutherland Springs au Texas au début du mois de novembre et à Las Vegas le 1er octobre.  Près de 60 personnes avaient alors trouvé la mort sous le feu d'un tireur isolé, Stephen Paddock. Il s'agit de la fusillade la plus meurtrière de l'histoire des États-Unis. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter