Blanchie par le FBI dans l'affaire de ses emails, Clinton continue sa campagne avec Obama

International

ETATS-UNIS - Le FBI a finalement décidé de ne pas poursuivre la candidate démocrate à la Maison blanche dans l'affaire de ses emails. Une généreuse décision qui soulage la candidate démocrate et permet à Barack Obama de partir en campagne pour elle.

Hillary Clinton peut pousser un soupir de soulagement. Elle a évité les poursuites dans l'affaire de ses emails envoyés depuis un serveur privé lorsqu’elle était secrétaire d’Etat, qui auraient pu porter un coup fatal à ses ambitions présidentielles. L'annonce, par le directeur du FBI, qu'il ne pensait pas qu'Hillary Clinton doive faire l'objet de poursuites a privé les républicains du rebondissement spectaculaire dont ils rêvaient.

Trump, la chance d'Hillary Clinton

Hillary Clinton avait été interrogée par le FBI pendant trois heures et demie durant le long week-end de la fête nationale américaine du 4 juillet, et les conclusions du FBI n'ont pas traîné. Mais si Clinton a évité le pire, les remarques très sévères du directeur du FBI James Comey pourraient hanter sa campagne, selon les experts, alors qu'elle est déjà perçue comme peu honnête par de nombreux électeurs.

EN SAVOIR + >>  Hillary Clinton : tout comprendre à l'affaire des mails qui empoisonne sa campagne

Ce dernier a en effet déclaré mardi 5 juillet, que 110 de ses mails supprimés contenaient des informations classées confidentielles, alors qu’Hillary Clinton avait affirmé qu'il n'y en avait pas. Elle s'est montrée "extrêmement négligente", a-t-il dénoncé, soulignant que ses mails auraient pu être piratés. Selon les experts, la chance de Clinton vient du fait que son rival Donald Trump est encore plus détesté. Si elle avait été opposée à un autre républicain, tel le charismatique président de la Chambre des représentants Paul Ryan, le modéré John Kasich ou même l'ancien candidat à la présidence Mitt Romney, les conséquences auraient pu être pires.

Obama part en campagne pour Hillary

Hillary Clinton a d’autant plus de chance que le président Barack Obama est reparti en campagne pour elle. Lors d’un déplacement à Charlotte en Caroline du nord mardi 5 juillet, le chef d’Etat a loué l’énergie et la combativité de la candidate démocrate à la Maison blanche.

"Je suis ici aujourd'hui car je crois en Hillary Clinton", a-t-il lancé au sujet de son ancienne rivale lors des primaires démocrates de 2008. "Il n'y a jamais eu un homme ou une femme qui soit aussi qualifié pour ce poste. Jamais !", a-t-il ajouté, insistant longuement sur les quatre années durant lesquelles - lors de son premier mandat - Hillary Clinton a dirigé la diplomatie américaine en faisant preuve de "force" et de "leadership". Hillary Clinton "sera une femme d'Etat qui fera notre fierté à travers le monde". Et de préciser : "L'autre camp n'a rien à vous offrir".
 

A LIRE AUSSI 
>> 
Le jet de campagne de Clinton appartient à un millionnaire macho et fan d'armes à feu >>  Pour Donald Trump, Hillary Clinton est "complice" des infidélités de son mari >> Notre dossier complet consacré aux élections américaines

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter