Canal de Suez : l'Ever Given saisi par la justice, l'Égypte réclame 750 millions d'euros

Canal de Suez : l'Ever Given saisi par la justice, l'Égypte réclame 750 millions d'euros

BATAILLE JURIDIQUE - L’Égypte réclame plus de 750 millions d’euros de dédommagements à la société japonaise Shoei Kisen, propriétaire du navire, saisi par la justice. Mais l'entreprise refuse pour l’heure de payer.

Le porte-conteneurs Even Given, à l’origine du blocage du canal de Suez fin mars, a été saisi par les autorités égyptiennes, alors que des négociations sont en cours pour établir le montant du préjudice subi. Cité par le quotidien égyptien Al-Ahram, le chef de l'Autorité du canal de Suez (SCA), l'amiral Ossama Rabie, a fait savoir mardi que son pays exige à la société Shoei Kisen, ainsi qu'aux compagnies d'assurance, le versement de 900 millions de dollars (environ 750 millions d'euros) en dédommagement. 

"Le navire panaméen Ever Given a été saisi en raison du non-paiement de la somme de 900 millions de dollars (...) en vertu d'un jugement rendu par le tribunal économique d'Ismaïlia", a-t-il précisé. Mercredi, le propriétaire japonais du cargo géant a confirmé être entré en négociation pour laisser repartir le bateau.

Toute l'info sur

Le canal de Suez bloqué une semaine par un porte-conteneur géant

Le montant de 900 millions de dollars correspond, selon une source au sein de la SCA citée par l’AFP, aux "pertes engendrées par le bateau à l'Autorité outre son renflouement et les opérations de maintenance". L'Égypte a perdu entre 12 et 15 millions de dollars par jour de fermeture du canal, selon la SCA. 

Lundi soir, l'amiral Ossama Rabie avait déclaré à la télévision publique que l'Égypte n'a commis "aucune erreur" dans cet incident. "Les négociations se poursuivent, il y a encore beaucoup de points (d'achoppement) avec l'entreprise et l'assurance" à commencer par la "somme", avait déclaré l'amiral Ossama Rabie.

Lire aussi

Plus de 400 navires avaient été bloqués au nord et au sud de l'isthme durant six jours, formant de gigantesques embouteillages. Le trafic sur le canal avait finalement pu reprendre le 29 mars dernier après le renflouement du navire avec l'aide d'experts internationaux. 

Depuis son remorquage, le porte-conteneurs d'une longueur équivalente à quatre terrains de football stationne dans le Grand Lac Amer, situé au milieu du canal. Le mastodonte y restera jusqu'à l'issue de cette bataille juridique.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Alerte aux orages et aux vents forts : 18 départements en vigilance, risque de "phénomène violent"

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

REVIVEZ - Jim Bauer, Marghe, Mentissa Aziza et Cyprien qualifiés pour la finale de "The Voice"

Chute (incontrôlée) d’une fusée chinoise ce week-end : où va-t-elle retomber sur Terre ?

Jérusalem : plus de 230 blessés dans des heurts entre Palestiniens et police israélienne en deux jours

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.