Bloomberg donne ses pires prévisions pour les 10 prochaines années... pourvu qu'elles soient fausses

DirectLCI
PRÉVISIONS - L'agence délivre son "guide pessimiste" pour l'année 2018 mais aussi, une série de sombres prédictions à l'horizon 2028. L'objectif d'un tel effort n'est pas de se divertir mais de "faire réfléchir sur la rapidité des changements à l'oeuvre dans le monde" explique Bloomberg.

Prévoir le pire permet parfois de faire réfléchir. Tel est l'objectif du site américain Bloomberg qui vient de publier "son guide pessimiste" pour les dix prochaines années. LCI vous en a sélectionné les plus étonnantes.

En 2018, Donald Trump, fort de sa première grande réforme sur la fiscalité, dérégule l'économie américaine. Bien aidé par une enquête à son égard conduite par le procureur Robert Mueller à propos de son élection (sous influence russe), car ce dernier ne retrouve aucune charge contre lui. Ainsi, le milliardaire se situe sur une voie royale en vue de l'élection de 2020 qu'il remporte face à Kamala Harris, une sénatrice démocrate de Californie et Bernie Sanders. Dans la foulée, il supprime définitivement l'Obamacare laissant pour mort le système de santé américain tandis que la bulle spéculative éclate et plonge l'Amérique dans une profonde récession marquant ainsi la fin de l'ère Trump scénarise le site américain.

En vidéo

"Our Cartoon President", la série animée qui se moque de Donald Trump

Une grosse surprise. L'animateur très populaire Jimmy Kimmel, candidat démocrate remporte la présidentielle 2024, après avoir séduit les électeurs en promettant une couverture santé à l'échelle nationale. Quatre ans plus tard, les partis classiques (républicain et démocrate) sont en perte de vitesse et les Américains se tournent vers des partis alternatifs. Un fiasco puisque parmi les candidats potentiels aucun ne remportera les 270 électeurs.

Sa colère sera maximale. Le royaume ermite du despote Kim-Jong un lance en 2018 une bombe qui va atterrir tout près des côtes américaines. Une attaque à laquelle Donald Trump réplique puis rencontre le président chinois Xi Jinping à Honolulu. Coup de théâtre, en 2019, la télévision nord-coréenne annonce la mort soudaine de Kim Jong un après une crise cardiaque. Son successeur accepte de dénucléariser la Corée du Nord ce qui donne un sacré coup de fouet au baromètre de popularité du dirigeant américain imagine donc Bloomberg.

En vidéo

VIDÉO - Kim Jong Un s'affiche hilare face au lancement du missile nord-coréen :

Quid de l'Europe dans tout cela ? Et bien figurez-vous que, toujours selon les prédicateurs, Emmanuel Macron va vouloir réformer le système de retraites en 2018 et de nombreuses manifestations auront lieu en France. En 2022, Jean-Luc Mélenchon est élu à la présidentielle française d'après Bloomberg.


De l'autre coté des Alpes, en Italie, les élections met en lumière une fracture générationnelle. Une situation qui profitera à Silvio Berlusconi grâce à sa popularité chez les plus de 50 ans.


Enfin, la Belgique se divise en trois entre la Flandre, la Wallonie et Bruxelles, seule reste de l'Union européenne.

Que valent finalement ces prévisions pessimistes de Bloomberg ?  En 2015, l'agence avait quand même prévu le Brexit et la victoire de Trump et ce, contre toute attente.  Les scénarios de l'agence écrits en 2016 ne sont, en revanche, pas réalisés notamment la victoire de Marine Le Pen à la présidentielle française et la chute en Bourse de Google.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter