Boeing 777 disparu : le pilote aurait effacé des données de son simulateur de vol

Boeing 777 disparu : le pilote aurait effacé des données de son simulateur de vol

DirectLCI
MH370 – Alors que l'enquête d'identité sur les passagers du vol Kuala-Lumpur-Pékin de la Malaysia Airlines ne semble rien donner, la perquisition du domicile du pilote du Boeing 777 apporte, elle, de nouveaux éléments troublants.

Qui a détourné le vol MH370 ? Bien que l'enquête d'identité sur les passagers du Boeing 777 de la Malaysia Airlines se poursuive, aucun profil suspect n'a, à ce stade, été communiqué aux autorités malaisiennes, a annoncé mercredi le ministre des Transports. "Nous avons reçu les (résultats des) vérifications effectuées sur le profil des passagers par tous les pays à l'exception de l'Ukraine et de la Russie", a précisé Hishammuddin Hussei lors de sa conférence de presse quotidienne. Une absence de pistes qui resserre les soupçons autour des pilotes, et notamment du commandant de bord, Zaharie Shah, au vu d'une nouvelle information révélée mercredi.

Le pilote s'entraînait à atterrir sur des pistes courtes

L'analyse du simulateur de vol découvert au domicile de ce dernier a en effet révélé que des données avaient été "effacées", laissant penser que le pilote pourrait avoir cherché à cacher des indices. Des experts tentent depuis de les récupérer, a précisé le ministre malaisien. Une nouvelle révélation troublante, alors qu'il semble avéré désormais que l'appareil a dévié de son plan de vol initial suite à l'acte "délibéré" de personnes qui se trouvaient aux commandes du Boeing.

Mardi, les autorités malaisiennes avaient déjà fourni quelques informations révélées par l'analyse du simulateur de vol. On apprenait ainsi que le pilote de la Malaysia Airlines s'entraînait à atterrir sur des pistes courtes, d'une distance de 1000 mètres, alors que la distance minium requise pour poser un 777 est de 1500 mètres. En outre, le pilote privilégiait cinq aérodromes dans l'Océan indien : en Inde, au Sri Lanka, dans les Maldives et sur l'île de Diego Garcia (qui accueille une base de soutien à l'armée américaine). La restitution des données effacées pourrait constituer une avancée majeure dans l'enquête sur l'un des plus grands mystères de l'histoire de l'aéronautique moderne.

Plus d'articles

Lire et commenter