Boeing 777 disparu : les boîtes noires bientôt introuvables

Boeing 777 disparu : les boîtes noires bientôt introuvables

DirectLCI
VOL MH370 - Déterminée à récupérer les boîtes noires du vol de la Malaysia Airlines disparu avant qu'elles ne cessent d'émettre, l'Australie a envoyé dimanche avions et navires prêter assistance à un bateau chinois qui a détecté des signaux. Une piste "importante et encourageante" à un moment critique pour les opérations.

C'est désormais une affaire d'heures. L'ensemble des autorités déployées s'activent pour retrouver les boîtes noires du vol MH370 de la Malaysia Airlines, disparu le 8 mars dernier, avant que celles-ci ne cessent d'émettre. L'Australie a ainsi envoyé dimanche avions et navires prêter assistance à un bateau chinois qui a détecté des signaux . Une piste "importante et encourageante" mais à "traiter prudemment" face à l'immensité de la zone de recherche. Une autre source sonore a d'ailleurs aussi été captée à 300 milles de là , dans l'océan Indien. Si ces pistes n'aboutissent pas très vite, tout espoir de retrouver l'avion sera sérieusement compromis.

Des indices "suffisamment prometteurs pour mériter un examen complet"

"Nous sommes dans le 30e jour de recherche et la durée de vie théorique des batteries des enregistreurs de vol est de 30 jours", a ainsi rappelé le responsable des opérations, l'ancien chef des armées australiennes Angus Houston, au cours de sa conférence de presse quotidienne. Dans cette véritable course contre la montre, un total de dix avions militaires, deux appareils civils et 13 navires devaient continuer de sillonner dimanche une vaste aire maritime de 216.000 km2, à environ 2000 km à l’ouest de la ville australienne de Perth (ouest).

Si les autorités chinoises veulent rester prudentes , beaucoup veulent croire que ces deux signaux proviennent véritablement des enregistreurs de ce Boeing 777. "Le fait que nous ayons eu deux détections, deux manifestations acoustiques à cet endroit, est suffisamment prometteur pour mériter un examen complet", a justifié Angus Houston. Le fabricant des boîtes noires, Honeywell Aerospace, a d'ailleurs confirmé que le signal repéré, à la fréquence de 37,5 kHz, était conforme à celui qui serait transmis par les enregistreurs de l'appareil disparu. De quoi susciter un réel espoir.

Plus d'articles