Boeing 777 disparu : nouvelles recherches au large de l'Australie

Boeing 777 disparu : nouvelles recherches au large de l'Australie

International
DirectLCI
MH370 - Les recherches ont repris ce vendredi au large de l'Australie pour tenter de retrouver le Boeing 777 de la compagnie Malaysia Airlines. Ces dernières devraient être facilitées grâce une météo plus clémente.

Treize jours et toujours rien. Le Boeing 777 de la compagnie aérienne Malaysia Airlines mystérieusement disparu des écrans radars le 8 mars dernier est toujours introuvable. Jeudi, l'enquête a été relancée avec la découverte de deux objets flottants identifiés au large de l'Australie. Malheureusement, les mauvaises conditions météorologiques dans cette zone n'ont pas permis d'en savoir plus sur cette nouvelle piste. Cette hypothèse est, selon John Young, le responsable de l'Autorité australienne de sécurité maritime (AMSA), "probablement la meilleure que nous ayons pour le moment".

Ce vendredi, les recherches, pour tenter de localiser l'appareil, devraient être facilitées grâce à l'amélioration des conditions météorologiques dans la zone. Désormais, les opérations se concentrent sur une étendue d'eau glacée d'environ 23 000 km2, située à 2500 km au sud-ouest de Perth, la principale ville de la côte ouest australienne.

La Chine déploie sept navires

Le Boeing 777 comptait à son bord 239 passagers dont 153 ressortissants chinois. Pour multiplier les chances de retrouver l'appareil, la Chine a décidé de déployer dans le sud de l'océan indien au moins sept navires. Selon l'agence officielle Chine nouvelle, les navires de secours Haixun 01 et 31 et les Nanhaijiu 101 et 115 sont prêts à partir.

Malgré ces nouveaux renforts, le ministre australien de la Défense, David Johnston, a indiqué que ces recherches étaient comparables à "un cauchemar logistique". "Ce n'est pas le genre d'endroit où vous aimeriez rester à chercher un avion pendant des semaines", a déclaré Nathan Bindoff, professeur d'océanographie à l'université de Tasmanie, avant d'ajouter : "on n'aurait pas pu trouver pire, et le moment de l'année ne pourrait pas lui aussi être plus mal choisi".

Ce vendredi, cinq avions scrutent le sud de l'océan Indien. Les autorités ont indiqué que le premier d'entre eux était revenu les mains vides de la zone de recherches.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter