Boeing 777 disparu : une directive dénonçait un problème de fissure

Boeing 777 disparu : une directive dénonçait un problème de fissure

DirectLCI
AVIATION – Une récente directive de l'agence américaine de l'aviation civile pointe un problème de fissure sur des Boeing 777, le modèle utilisé par la Malaysia Airlines sur son vol 370.

En l'absence de toute trace du Boeing 777 de la Malaysia Airlines, les hypothèses se développent pour tenter de comprendre ce qui est arrivé au vol assurant la liaison entre Kuala Lumpur et Pékin. Dans ce contexte, une récente directive de l'agence américaine de l'aviation civile concernant les Boeing 777 interroge. En effet, suite à la découverte l'an dernier d'une fissure sur le fuselage d'un Boeing de ce modèle, mis en service 14 ans auparavant, l'autorité américaine a ordonné la vérification de 120 appareils de ce type immatriculés aux Etats-Unis.

Approuvée le 5 mars, la directive doit entrer en vigueur prochainement, le 9 avril. Et pour cause, les "fissures et signes de corrosion dans le fuselage (...) peuvent provoquer une soudaine dépressurisation et la perte de l'intégrité de l'avion", précise le rapport de la FAA.

La dépressurisation du cockpit en question

La fissure d'une quarantaine de centimètres a été détectée au niveau du système de communication par satellite (SATCOM). Suite à cette constatation, la compagnie propriétaire du Boeing a inspecté 42 autres appareils et trouvé des traces de corrosion mais pas d'autres fissures, rapporte la FAA.

Le problème critique de dépressurisation du cockpit, soulevé par ce rapport, rappelle des crashs récents, notamment celui du Learjet 35, du golfeur Payne Stewart, en 1999 et du vol 522 de Helios Airways , en 2005. Dans les deux cas des dépressurisations seraient à l’origine des accidents qui ont fait respectivement 6 et 121 morts. Progressivement privés d'oxygène les pilotes auraient perdu connaissance.

Les avions, placés sur pilote automatique ont néanmoins poursuivi leur vol jusqu'au crash. Dans le cas du Boeing 737 de la compagnie chypriote Helios Airways, des pilotes de chasse venus escorter l'appareil, après que le contact radio a été rompu, ont constaté que le copilote semblait inconscient, plié en deux sur son siège, tandis qu'il ne voyait pas le commandant de bord. De quoi relancer l'hypothèse d'une poursuite du vol MH370 évoquée rapidement après sa disparition.

À LIRE AUSSI SUR METRONEWS >> Le témoin qui prétend avoir vu le crash du Boeing 777

Plus d'articles

Lire et commenter