Boeing disparu en mer: la Malaisie craint une attaque terroriste

Boeing disparu en mer: la Malaisie craint une attaque terroriste

DirectLCI
CRASH AERIEN - La Malaisie vient d'ouvrir une enquête pour terrorisme à la suite de la disparition samedi d'un Boeing 777 de la compagnie Malaysia Airlines au large du Vietnam. La piste d'une désintégration en plein vol est également évoquée.

Qu'est-il arrivé au Boeing 777 de la compagnie aérienne Malaysia Airlines ? Plus de 24 heures après sa disparition des écrans radars , toujours aucune trace de l'avion qui devait relier Kuala Lumpur à Pékin. Collision, crash, panne, depuis samedi, les hypothèses vont bon train. Mais ce dimanche, l'une d'entre elles semble être privilégiée : celle de l'acte terroriste. Le ministre malaisien des Transports vient d'ailleurs d'annoncer dimanche matin l'ouverture d'une enquête.

D'après le gouvernement, quatre personnes auraient embarqué à bord du vol MH370 grâce à des passeports volés. Parmi ces passagers mystères, deux d'entre eux retiennent plus particulièrement l'attention des enquêteurs : un Autrichien et un Italien qui ont pu embarquer avec des passeports européens volés à des Européens en Thaïlande.

Les recherches se poursuivent

"Nos services de renseignement ont été mobilisés et bien sûr les agences de contre-terrorisme de tous les pays concernés ont été informées", a déclaré ce dimanche Hishammuddin Hussein, le ministre malaisien des Transports.

De son côté, la police fédérale américaine a fait savoir son intention d'envoyer sur place des agents et des experts. Sur les 239 passagers présents à bord de l'avion, au moins trois passagers étaient américains, ce qui donne au FBI accès à l'affaire.

Par ailleurs, les opérations de recherche maritimes et aériennes se poursuivent ce dimanche pour tenter de localiser l'appareil. Les traces de carburant, repérées samedi en mer de Chine du sud, n'ont pas permis de retrouver le Boeing 777.

La thèse d'une désintégration en vol évoquée

Dimanche, l'hypothèse d'une désintégration en plein vol a été évoquée par une source proche des enquêteurs. Pour l'heure, l'épave demeure toujours introuvable mais l'aviation civile vietnamienne a indiqué dimanche après-midi qu'elle aurait mis la main sur deux objets qui pourraient appartenir au Boeing en question.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter