Boeing signale un défaut sur des ailes de 737, dont des MAX

International

AVIATION - Le constructeur américain Boeing a annoncé dimanche que certains de ses moyen-courriers 737, dont la version remotorisée MAX, pouvaient présenter une pièce défectueuse sur leurs ailes. Mais il a précisé ne pas avoir été informé de problème en vol lié à ce défaut.

Le 10 mars dernier, un Boeing 737 MAX s'écrasait en Ethiopie, faisant 157 morts. En octobre 2018, un même modèle s'abîmait en faisant 189 morts en Indonésie. Alors que la compagnie avait reconnu des défaillances, ce dimanche elle a annoncé que certains 737 et 737 MAX pouvaient présenter une pièce défectueuse sur leurs ailes, même si aucun problème en vol lié à ce défaut ne lui aurait été signalé. 

Lire aussi

Le constructeur américain explique avoir été informé par un de ses sous-traitants d'un lot défectueux du mécanisme permettant de déployer les becs de bord d'attaque sur les ailes. Le bec de bord d'attaque d'un avion est un dispositif très important pour le décollage et l'atterrissage car il est destiné à améliorer le glissement de l'air sur l'aile et donc l'aérodynamique de l'avion. Boeing indique avoir communiqué le numéro de lot défectueux aux compagnies pour qu'elles inspectent les pièces en question.

En vidéo

Accidents des 737 Max : Boeing admet des défaillances

"C'est un dispositif considéré comme critique car si les becs de bord d'attaque ne se déploient pas de façon symétrique, il peut y avoir un différentiel de portance qui peut être dangereux surtout en phase de décollage et d'atterrissage", a expliqué à l'AFP un expert aéronautique.

Lire aussi

Cette annonce est faite alors que Boeing s'efforce d'obtenir le feu vert des autorités de la sécurité aérienne pour remettre en service son 737 MAX qui a été cloué au sol en mars dernier, après le crash survenu en Ethiopie.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter