Bolsonaro ne veut pas que le Brésil devienne "un paradis du tourisme gay"

International
HOMOPHOBIE - Selon des propos rapportés par le magazine brésilien Exame puis relayés par The Guardian, le président brésilien a récemment déclaré à des journalistes que "le Brésil ne peut pas être le pays de tous les gays du monde". Une nouvelle déclaration homophobe qui n'a pas manqué de faire réagir les associations LGBT.

C'est une sortie homophobe de plus à l'actif du président brésilien. Lors d'un entretien avec des journalistes, Jair Bolsonaro a estimé que le Brésil ne devait pas "devenir un paradis du tourisme gay". 


Selon des propos rapportés par le magazine brésilien Exame puis relayés par The Guardian, l'ancien militaire aurait d'abord déclaré "si tu veux venir ici et faire l'amour à une femme, fais ta vie" avant de déraper de plus belle. "Le Brésil ne peut pas être le pays de tous les gays du monde. Nous avons des familles", a-t-il ensuite renchéri, ne manquant pas de faire réagir les associations LGBT. 

"Une honte nationale"

A l'instar de nombreux élus, ces dernières ont dénoncé les propos du président, s’inquiétant de leurs conséquences. "Il entache l'image de notre de pays de toutes les manières possibles", a notamment réagi le député de l'aile gauche du Parlement et activiste LGBT, David Miranda, dénonçant une "honte nationale". Pour Jean Wyllys, militant des droits LGBT et député qui a quitté la vie politique, ces nouvelles déclarations incitent à la haine contre les minorités. Renan Quinalha, avocat et militant LGBT cité par le Guardian, considère pour sa part que ces commentaires "donnent le feu vert à des niveaux de violence déjà alarmants contre la communauté LGBT".


Pour rappel, le chef d'Etat brésilien n’en est pas à sa première sortie homophobe. En 2011 déjà, dans une interview au magazine Playbot, il avait déclaré qu’il préférait voir son fils mort plutôt que gay.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Jair Bolsonaro et l'extrême-droite s'installent à la tête du Brésil

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter