"Borat 2" : l'avocat de Donald Trump, Rudy Giuliani, piégé dans une position (très) compromettante

"Borat 2" : l'avocat de Donald Trump, Rudy Giuliani, piégé dans une position (très) compromettante

CAMÉRA CACHÉE - Selon plusieurs médias, l'avocat personnel de Donald Trump a été filmé dans une posture très gênante dans le prochain "Borat".

Borat, le journaliste kazakh fictif interprété par l'humoriste britannique Sacha Baron Cohen, sera de retour le 23 octobre prochain sur Amazon Prime. Et ce n'est pas une très bonne nouvelle pour Donald Trump, ses partisans mais aussi son avocat personnel et l'ancien maire de New York, Rudy Giuliani. Selon The Guardian, l'ancien édile apparaît dans le nouveau film de Sacha Baron Cohen en délicate posture.

Dans la suite du célèbre "Borat", l'avocat personnel du président des États-Unis est filmé en train de mettre les mains dans son pantalon pour se toucher les parties génitales alors qu'il s'allonge sur le lit d'une chambre d'hôtel en présence de l'actrice qui interprète la sœur de Borat. Dans cette scène, la jeune femme se fait passer pour une journaliste.

Toute l'info sur

Élection américaine : Trump vs Biden, la folle campagne

Lire aussi

Selon The Guardian, tout débute par une interview pour une fausse chaîne d'information conservatrice. Puis la fausse journaliste suggère à Rudy Giuliani de monter dans une chambre d'hôtel, remplie de caméra cachée, pour boire un verre. Après s'être fait retirer son micro par la fausse journaliste, Giuliani s'allonge sur le lit et commence à mettre les mais dans son pantalon et à se toucher les parties intimes. Un peu après, les deux sont interrompus par Borat qui s'introduit dans la chambre et dit à Giuliani : "Elle a 15 ans ! Elle est trop vieille pour toi".

Rudy Giuliani a répondu sur Twitter en affirmant que tout ceci était "une invention complète". "Je rentrais ma chemise dans mon pantalon après avoir enlevé l'équipement d'enregistrement." "À aucun moment avant, pendant, ou après l'interview je n'ai eu un comportement inapproprié", se défend-il. "Si Sacha Baron Cohen sous-entend autre chose, c'est un véritable menteur."

En juillet dernier, l'intéressé avait déclaré au New York Post qu'il croyait répondre à des questions sur la gestion de la pandémie par l'administration Trump. "Ce n'est que plus tard que je me suis rendu compte qu'il devait s'agir de Sacha Baron Cohen. J'ai pensé à tous les gens qu'il avait bernés avant moi et j'ai été fier de moi parce qu'il ne m'a pas eu", a assuré l'ancien maire de New York au journal, ajoutant être "fan de certains films" de l'humoriste.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon la revue Prescrire

EN DIRECT - Loi "sécurité globale" : 500.000 participants à travers la France, selon les organisateurs

EN DIRECT - Covid-19 : 12.580 cas positifs supplémentaires en 24 heures en France

Voici l'attestation de déplacement dérogatoire nécessaire à partir de ce samedi 28 novembre

Nombre de convives, aération... quels conseils pour passer des bonnes fêtes de fin d'année ?

Lire et commenter