Trump a demandé aux géants pharmaceutiques américains de proposer des traitements expérimentaux à Johnson

Trump a demandé aux géants pharmaceutiques américains de proposer des traitements expérimentaux à Johnson

TRAITEMENT - "Attristé" par la dégradation de l'état de santé du Premier ministre britannique, le président américain a annoncé lundi 6 avril avoir demandé à l'industrie pharmaceutique américaine d'assister l'équipe médicale qui veille à la santé de Boris Johnson.

Donald Trump se débat pour son "bon ami" Boris Johnson, testé positif au coronavirus et admis dans la soirée du lundi 6 avril en soins intensifs. Grand défenseur de l'hydroxychloroquine, dont l'un des principaux producteurs aux Etats-Unis le compte parmi ses actionnaires, rapporte le New York Times, le président américain a annoncé, lors de son point presse quotidien, avoir demandé à quatre grands groupes pharmaceutiques de se rapprocher des médecins chargés de suivre l'état de santé du Premier ministre britannique.

"J'ai demandé à deux grands groupes de contacter Londres immédiatement. [...] Ils ont vraiment avancé sur la thérapie et ils sont déjà arrivés à Londres. Nous verrons si nous pouvons les aider", a ajouté le président américain en faisant référence au traitement proposé par le docteur Raoult. Les spécialistes pharmaceutiques "ont eu des réunions avec les docteurs, on verra s'ils veulent emprunter cette voie" de l'hydroxychloroquine, molécule qui divise la communauté scientifique, jusqu'au grand spécialiste épidémiologique Anthony Fauci, conseiller de Donald Trump dans cette crise. "Mais quand vous êtes en soins intensifs, c'est un sacré problème".

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Lire aussi

"Il s'est dit qu'il fallait surmonter la crise"

Plus tôt, Donald Trump avait assuré que le peuple américain "était attristé d'apprendre" la détérioration de l'état de santé du locataire du 10, Downing Street : "Nous prions pour son rétablissement. Il a toujours été un bon ami, avec quelque chose de très spécial : fort, résolu, obstiné." Depuis l'arrivée de Boris Johnson à la tête du Royaume-Uni, il a globalement pu compter sur le soutien de Donald Trump, à tout moment de la crise du Brexit, notamment, où il lui avait promis la mise en place d'un vaste accord de libre-échange avec les Etats-Unis suite à la sortie de l'UE.

Dans son article sur le sujet, The Guardian indique avoir demandé au président Trump son avis sur la façon dont Boris Johnson a considéré la pandémie, alors qu'il disait encore, au mois de mars, "continuer à serrer des mains dans la rue". Evasif, le milliardaire a répondu : "Il a traité [la crise] différemment, plus tôt, en disant qu'il faudrait la surmonter. De nombreuses personnes pensaient cela aussi. C'est-à-dire qu'elles pensaient : quoi que ce soit, c'est là. Et ensuite, vous voyez ce qui commence à arriver, ça devient monumental et vous finissez par revenir sur votre décision".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Présidentielle 2022 : pourquoi Eric Zemmour taxe-t-il Marine Le Pen de "femme de gauche" ?

En plein conflit sur les licences de pêche post-Brexit, deux navires britanniques verbalisés en baie de Seine

Tir mortel d’Alec Baldwin : nouvelles révélations sur la jeune armurière Hannah Gutierrez Reed

Dans le Gard, le geste héroïque d'un élève de 9 ans pour sauver son camarade de l'étouffement

Covid-19 : un antidépresseur déjà sur le marché efficace pour réduire les hospitalisations ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.