Brésil : un autre barrage menace de céder, les habitants évacués

International

BRUMADINHO - C'est la stupeur dans cette municipalité de l'État du Minas Gerais au sud-est du pays. Deux jours après la rupture d'un barrage qui a fait au moins 34 morts et des centaines de disparus ensevelis sous une marée de boue, un autre ouvrage, appartenant à la même compagnie minière, menace de céder.

Panique à Brumadinho. Les sirènes ont retenti ce dimanche matin face à un risque de rupture imminente d'un autre barrage minier toujours dans cette municipalité située dans le sud-est du Brésil. C'est là que deux jours plus tôt, un premier ouvrage a cédé faisant au moins 34 morts et quelque 300 disparus ensevelis sous la boue et dont la plupart pourrait n'être jamais retrouvée, comme le redoute l'équipe de sauvetage

Dimanche, la compagnie minière Vale a indiqué dans un communiqué avoir actionné les alarmes à 5h30 après avoir "détecté une hausse des niveaux de l'eau dans le barrage VI", structure qui fait partie de la mine Corrego do Feijao, dont le barrage I s'est rompu vendredi, provoquant une marée de boue qui a enseveli les habitations qui se trouvaient dans cette zone. 

En vidéo

Rupture d'un barrage minier au Brésil : 300 personnes portées disparues

Les pompiers ont indiqué de leur côté avoir entamé l'évacuation des villages voisins, "la population de la région est en train d'être déplacée vers les points prévus dans le plan d'urgence", précise O Globo, citant la compagnie minière.    "Attention, évacuation générale de la zone, cherchez à gagner les lieux les plus élevés de la ville. Evacuation d'urgence", lançaient des haut-parleurs des pompiers à Brumadinho dès l'aube, réveillant les 39.000 habitants de cette ville en deuil après la catastrophe de vendredi. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter