Brésil : Dilma Rousseff écartée du pouvoir

Brésil : Dilma Rousseff écartée du pouvoir

BRESIL – La présidente du Brésil va quitter le pouvoir après que les sénateurs ont voté jeudi, au terme d'une procédure interminable, la suspension de Dilma Rousseff le temps de son procès en destitution.

Après 13 ans de pouvoir du Parti des travailleurs, incarné successivement par l'ex président Lula et Dilma Rousseff, le Brésil tourne une page politique sur fond de scandale. Au terme d'une interminable séance entamée mercredi matin au Sénat, une majorité de sénateurs a voté pour la suspension du mandat de présidente de Dilma Rousseff, accusée d'avoir maquillé les comptes publics en 2014 pour se faire réélire, ainsi qu'en 2015.

Une longue et éprouvante procédure
Ces dernières 72 heures ont été éprouvantes pour le Brésil, notamment après le coup de théâtre du président intérimaire du Congrès des députés, Waldir Maranhao, qui avait annulé lundi le vote des députés du 17 avril renvoyant la procédure de destitution de Dilma Rousseff au Sénat. Mais ce revirement de situation fut de courte durée pour le clan Rousseff, le président du Sénat Renan Calheiros dénonçant notamment une "plaisanterie" de la part de son homologue du Congrès et décidant de passer outre cette annulation sur laquelle Waldir Maranhao est lui-même revenu un peu plus tard sous la pression des députés. Mais les désillusions pour les proches de la présidente se sont ensuite enchaîné, notamment avec le rejet, mercredi, du recours contre la procédure de destitution déposée par le gouvernement devant le Tribunal suprême fédéral (STF).

EN SAVOIR + >> Procédure contre Dilma Rousseff : volte-face du président de l'Assemblée Dilma Rousseff accusée d'avoir maquillé les comptes 
A 68 ans, Dilma Rousseff, doit quitter le palais du Planalto et devrait prendre la parole avant un bain de foule, le Parti des travailleurs ayant appelé à la mobilisation devant le siège de la présidence. La présidente brésilienne est écartée du pouvoir durant une période de six mois maximum, le temps de son procès en destitution dont elle devrait connaître l'issue en septembre. Dilma Rousseff est accusée par l'opposition d'avoir sciemment maquillé les comptes publics afin de minimiser l'impact des déficits publics et de la crise économique. Elle aurait ainsi fait supporter provisoirement à des banques publiques des dizaines de milliards de réais de dépenses incombant au gouvernement.

Un coup d'Etat parlementaire ?
L'opposition estime que la présidente a commis "un crime de responsabilité" administrative en violant la loi de finances, l'un des motifs de destitution prévus par l'article 85 de la Constitution brésilienne. L'an dernier, le Tribunal des comptes de l'Union (TCU) a apporté de l'eau au moulin de l'opposition en recommandant aux députés de rejeter les comptes 2014.

Dilma Rousseff, elle, estime être victime d'un "coup d'Etat parlementaire" sans base légale et nie farouchement avoir commis un quelconque "crime de responsabilité", alléguant que ces tours de passe-passe budgétaires ont été utilisés par tous ces prédécesseurs. Selon les dernières enquêtes d'opinion, les Brésiliens, confrontés à une série de scandales politiques, sont majoritairement favorables (61%) au départ de la présidente désormais écartée du pouvoir.

EN SAVOIR + >>  Tout comprendre au scandale qui ébranle le pouvoir brésilien

L'allié d'hier, Michel Temer, accède au pouvoir  
Durant son évincement du pouvoir, qui débute ce jeudi, c'est son vice-président, Michel Temer, allié devenu opposant, qui va s'installer dans le fauteuil de président et devra nommer un nouveau gouvernement. L'austère dirigeant du grand parti centriste PMDB, qui a claqué fin mars la porte de la coalition au pouvoir, peaufinait ces derniers jours son programme, avec à la clé des mesures impopulaires : coupes budgétaires, réformes du régime des retraites, du droit du travail. Michel Temer devrait s'exprimer à la nation en milieu d'après-midi, selon la presse locale. 

EN SAVOIR + >> Brésil : qui est Michel Temer , le vice-président en embuscade pour remplacer Dilma Roussef ?

 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Rappel de vaccination : "Moins de cas graves, moins d'hospitalisations, quel que soit l'âge", assure Olivier Véran

Paris : une professeure du lycée Montaigne violemment agressée en plein cours par un élève

EN DIRECT - Eric Zemmour : "J'ai décidé de me présenter à l'élection présidentielle"

Joséphine Baker : quand un cercueil (presque) vide entre au Panthéon

Variant Omicron : pourquoi l'OMS appelle-t-elle à ne pas fermer les frontières ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.