Brésil : Jair Bolsonaro défend le travail des enfants et crée la polémique

International

BRESIL- Ce jeudi 4 juillet, Jair Bolsonaro a défendu le travail des enfants, lors de son émission hebdomadaire donnée en direct sur Facebook. Une sortie médiatique de la part du président brésilien, qui suscite une nouvelle polémique dans son pays.

"Le travail donne de la dignité aux hommes et aux femmes, peu importe l'âge." C'est ce qu'a avancé le président brésilien Jair Bolsonaro en direct sur Facebook ce jeudi 4 juillet, alors qu'il présentait son émission hebdomadaire. Et de prendre exemple sur son propre cas : "Regardez, en travaillant à la ferme à 9 ou 10 ans, cela ne m'a pas du tout desservi. Quand un enfant âgé de 9 ou 10 ans travaille quelque part, il y a plein de monde pour dénoncer le 'travail forcé' ou le 'travail des enfants'. Mais s'il est en train de fumer du crack, personne ne dit rien. (...) J'ai travaillé depuis l'âge de 8 ans (...) et aujourd'hui, je suis qui je suis."

Une nouvelle sortie polémique de la part du président brésilien, dans un pays où près de 2,5 millions d'enfants travaillent illégalement, selon l'Institut national de statistiques (IBGE). Plusieurs dirigeants politiques ont vivement réagi sur les réseaux sociaux, notamment Marcelo Freixo, député du parti de gauche PSOL, qui écrit sur Twitter : "C'est le meilleur exemple pour inciter un enfant à ne pas travailler, cela l'empêchera de devenir un adulte comme lui : avec autant de haine et d'incompétence. La place des enfants est à l'école."

Face à ces réactions, Jair Bolsonaro a répondu sur Twitter : "La gauche est en train de m'attaquer parce que je défends la culture du travail pour nos enfants dès le plus jeune âge. Si j'avais défendu la sexualisation précoce ou l'usage des drogues, ils (les partisans de gauche) seraient en train de m'encenser. Voilà la vérité!"

Samedi 6 juillet, le président a enfoncé le clou en republiant sur son compte Twitter une vidéo AFP datée de septembre 2017 montrant Frank Giaccio, un américain de 11 ans, devenu célèbre pour avoir réalisé son rêve de tondre la pelouse de la Maison Blanche. Commentaire laconique de Jair Bolsonaro : "Le travail ennoblit". 

Damares Alves, ministre de la Femme et des Droits de l'Homme, a tenté vendredi 5 juillet d'apaiser la polémique qui enflait en déclarant : "Regardez, notre génération a travaillé tôt, j'ai travaillé très tôt, nos parents ont travaillé très tôt, mais cela ne signifie pas que nous allons décriminaliser (le travail des enfants) (...) Nous sommes certains que le travail des enfants est une violation des droits, qu'il ne peut pas être autorisé ". 

Dans une archive datant de 2015 et retrouvée par les médias brésiliens, Renato Bolsonaro, frère de Jair, déclarait alors au magazine Crescer : "Mon père avait son style bohème, mais il n'a jamais laissé un de ses fils travailler, car il pensait qu'ils devaient étudier". Une archive qui ne doit pas enchanter le président brésilien.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter