Brésil : le tueur en série décapitait ses victimes en s'inspirant des talibans

Brésil : le tueur en série décapitait ses victimes en s'inspirant des talibans

DirectLCI
ARRESTATION - Un Brésilien a été interpellé chez lui après une série de décapitations dans l'Etat de Sao Paulo. Ce "tueur à la hache" se serait inspiré de vidéos des talibans pour commettre ses crimes.

Son profil fait froid dans le dos. Il attaquait ses victimes à la hache avant de les décapiter en s'inspirant de vidéos de talibans. La police brésilienne a annoncé, mercredi, l'arrestation de ce tueur en série présumé, qui s'était fait tatouer l'arme du crime sur son bras gauche, dans l'Etat de Sao Paulo.

"Nous avons déjà comptabilisé sept victimes dont six sont mortes. Le premier meurtre a eu lieu samedi. Nous allons enquêter pour savoir s'il y a d'autres victimes", a indiqué le commissaire Marcos Batalha, à Mogi das Cruzes (Etat de Sao Paulo).

"Il regardait des vidéos de décapitation"

Le suspect de 23 ans a été interpellé à son domicile après la découverte de trois corps décapités mercredi matin. Les enquêteurs ont pu remonter jusqu'à lui grâce à un témoin ayant vu le tueur décapiter une victime dans sa voiture. Il a pu relever le numéro de la plaque d'immatriculation et prévenir les forces de l'ordre. L'homme avait l'intention de tuer plus de 36 personnes et "l'idée lui était venue en regardant des vidéos de décapitations des talibans", a commenté le commissaire en charge de l'enquête.

"Il est conscient de tous ses meurtres et aurait continué à tuer si on ne l'avait pas arrêté. Il pense que toutes ses victimes sont des personnes qui vivent dans la rue et ne payent pas d'impôts, qu'elles vivent sur le dos des autres et il n'est pas d'accord avec ça", a poursuivi le policier. Une arrestation qui fait suite à celle très médiatisée de Thiago Henrique Gomes da Rocha il y a un mois. Cet homme de 23 ans est considéré comme l'un des plus grands tueurs en série du Brésil après avoir avoué 39 meurtres.  

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter