Brésil : un Français soupçonné du meurtre d'un adolescent

Brésil : un Français soupçonné du meurtre d'un adolescent

FAITS DIVERS - Installé depuis dix ans à Gurupa, une localité amazonienne, Jean-Marie, 68 ans, aurait causé la mort d'un jeune brésilien par balle à la mi-août. Mais les circonstances du drame sont encore floues, et le suspect subissait des menaces depuis plusieurs mois.

Que s'est-il passé ce mercredi 12 août au soir dans la paisible localité amazonienne de Gurupa, au nord du Brésil ? Installé depuis dix ans dans cette petite ville où il tenait un bar-restaurant écolo et prisé avec sa femme brésilienne, un Français est, depuis la mi-août, poursuivi par la justice brésilienne. En cause ? Le meurtre d'un adolescent de 13 ans, perpétré cette nuit-là, rapporte dans ses colonnes Le Parisien

Des circonstances floues

Comme le raconte le quotidien ce vendredi, Jean-Marie, 68 ans, un ancien professeur de sciences médico-sociales à Béziers, aurait en effet abattu d'une balle de calibre 12 dans la tête João Paulo. Ce jeune brésilien se promenaient sur la propriété, afin de cueillir des fruits avec trois amis. C'est du moins la version de la presse locale, car les circonstances du drame sont floues, sur fond de menaces et de pressions de la part d'hommes d'affaires envieux du million de mètres carrés de sa propriété.

De son côté, Jean-Marie refuse pour l'instant d'accorder une interview, "sur les conseils de son avocat brésilien". Car entre temps, les habitants de Gurupa, furieux du décès de l'adolescent, ont incendié la propriété du "Gringo", obligeant la police à exfiltrer jean-Marie et sa famille pour le protéger. Et depuis, le Français a été pris en charge par les services consulaires de l'ambassade de France à Belem. L'enquête en cours devrait prendre plusieurs années, et une reconstitution en septembre doit encore préciser les circonstances de ce drame amazonien.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Variant Omicron : des exigences de test renforcées pour entrer aux États-Unis à partir de la semaine prochaine

Affaire Hulot : "La justice ne se rend pas dans les tribunaux médiatiques", réagit Emmanuel Macron

Autriche : une chirurgienne ampute la mauvaise jambe, elle est condamnée à une amende

Covid-19 : Doctolib saturé, comment réserver sa dose de rappel malgré tout ?

Y a-t-il réellement "91% de fausses couches" chez les mères vaccinées au cours du premier trimestre ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.