Trois questions sur Brett Kavanaugh, confirmé à la Cour suprême et accusé d'agression sexuelle

Trois questions sur Brett Kavanaugh, confirmé à la Cour suprême et accusé d'agression sexuelle

International
DirectLCI
DÉCRYPTAGE - Le candidat conservateur de Donald Trump à la Cour suprême, a été confirmé samedi soir par le Sénat. Accusé d'agression sexuelle par une universitaire, Christine Blasey Ford, et soutenu par le président américain, il est désormais membre à vie de la plus haute juridiction américaine.

Début juillet, Donald Trump avait passé de longues heures à entendre de hauts magistrats, candidats à la Cour suprême. Il lui fallait sortir un nom pour que ce candidat siège à l'institution. Sans grande surprise, son choix s'est alors porté sur un (très) conservateur juge de Washington, Brett Kavanaugh. Ce dernier s'était déclaré, dans la foulée, "profondément honoré" d'avoir été choisi. Et puis rien ne s'est passé comme prévu.


Ce samedi, la nomination de Brett Kavanaugh a été confirmé au Sénat par 50 votes contre 48, à l'issue d'un processus chaotique de plusieurs semaines, démarré par les accusation d'agression sexuelle à l'encontre de ce magistrat, par une universitaire. Désormais membre à vie de la plus haute juridiction américaine, Brett Kavanaugh fait pencher durablement celle-ci du côté conservateur.

Qui est Brett Kavanaugh ?

Juge à la Cour d'Appel de Washington et catholique fervent, sur le papier, Brett Kavanaugh paraissait être le candidat idéal de Donald Trump. Proche de George W. Bush, il a commencé sa carrière dans la magistrature comme assistant d'Anthony Kennedy, qui vient d'annoncer qu'il se retirait de la Cour suprême. Diplômé de Yale, la prestigieuse université, il s'est illustré par des prises de position très conservatrices, notamment sur le port d'armes et l'Obamacare, dont il s'était déclaré hostile. 

Dans les années 90, il s'est fait connaître lors de deux affaires concernant le couple Clinton. Première d'entre elles : le suicide de Vince Foster, collaborateur de la Maison Blanche et ami du couple. L'enquête portait sur des investissements dans l'immobilier du couple présidentiel. Puis, il participe à la rédaction du rapport du procureur Kenneth Starr, au sujet de la liaison entretenue par Bill Clinton et Monica Lewinsky. 


Quelques années plus tard, en 2001, George W. Bush le recrute pour un poste de conseiller juridique et le nomme à la Cour d'appel de Washington. En 2012, il annule une mesure de l'EPA, l'agence fédérale de l'environnement : celle-ci devait réduire la pollution de l'air entre les Etats. 

Que lui reproche-t-on ?

Brett Kavanaugh est accusé par une femme, Christine Blasey Ford, d'agression sexuelle au début des années 80. Dans une interview au Washington Post, elle détaille cette agression et affirme qu'au début des années 1980, lorsque Brett Kavanaugh était scolarisé dans la proche banlieue de la capitale américaine, ce dernier et un ami "complètement ivres" l'auraient coincée dans une chambre lors d'une soirée. 


Brett Kavanaugh l'aurait maintenue de force sur un lit, avant de se livrer à des attouchements par dessus ses vêtements, qu'il aurait tenté, sans succès, de lui retirer. Quand elle aurait tenté de crier, il lui aurait couvert la bouche avec la main. "J'ai pensais qu'il risquait de me tuer sans le vouloir", a-t-elle confié au journal. Elle avait finalement pu se dégager de son étreinte et quitter la pièce. Selon ses avocats, elle a "été la cible d'un harcèlement féroce et même de menaces de mort" depuis que son nom est devenu public. "Sa famille a été obligée de quitter sa maison. Son compte email a été piraté", ont-ils affirmé.


Alors que Donald Trump a mis en doute ces accusations et soutenu son candidat jusqu'au bout, ce dernier a clamé son innocence devant une commission sénatoriale suivie par 20 millions d'américains, et s'est dit victime d'une campagne de dénigrement piloté par la gauche. Devant cette même commission, Christine Blasey Ford a affirmé quant à elle être sûre "à 100%" d'avoir été agressée par le juge.


Les sénateurs ont finalement demandé complément d'enquête à la police fédérale (FBI). Dans son rapport, celle-ci dit n'avoir "rien" trouvé de compromettant, ce qui a permis aux sénateurs de terminer le processus de confirmation. Mais ce rapport n'a pas mis fin à la controverse, les avocats de la plaignante pointant le fait que ni cette dernière, ni le juge Kavanaugh n'ont été interrogés.

Quel est l'enjeu de sa nomination ?

Le juge Kavanaugh a été choisi par Donald Trump sur une liste adoubée par des associations conservatrices, mais c'était au Sénat qu'il revenait de valider sa nomination à vie. L'enjeu est de taille car la confirmation de Brett Kavanaugh fait durablement pencher à droite la plus haute juridiction du pays. En effet, c'est à la Cour suprême, où les juges sont nommés à vie, que se décident les grandes avancées sociales du pays, comme les armes à feu, l'avortement, les droits des minorités.  

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter