Brexit : la pétition pour un nouveau référendum fait débat

International
DirectLCI
DOUTEUX – Une pétition demandant un nouveau référendum sur la sortie de l'UE réunit plus de trois millions de signatures, en Grande-Bretagne. Mais des doutes apparaissent sur leur origine.

Depuis l'annonce officielle du résultat du référendum sur le Brexit, la pétition fait grand bruit. Plus de trois millions de personnes ont signé un texte, sur le site du Parlement britannique, réclamant un nouveau scrutin. Une incroyable mobilisation, organisée par un militant favorable au Brexit, se revendiquant nationaliste, révèle le Sunday Express .

Oliver Healey explique avoir lancé la pétition il y a un mois, avant le vote donc, pour réclamer un nouveau scrutin si le camp du "oui" ou du "non" n'atteignait pas une majorité claire de 60%. Avec 51,9% des votes, les Britanniques ont décidé de quitter l'Union européenne.

Plus de 3 millions de signatures

Ce qui interpelle aujourd'hui, c'est le nombre incroyablement élevé de signatures : plus de 3,3 millions. Et la vérification demandée en ligne paraît plutôt légère. Il suffit en effet, de cocher une case attestant que l'on est résident ou citoyen britannique, de remplir un code postal, et d'inscrire une adresse mail valide.

Rien ne dit donc que les 3,3 millions de signataires sont tous britanniques ou résident au Royaume-Uni. Ainsi, nous avons pu signer la pétition depuis la France, sans aucune vérification.

Des votes louches depuis le Vatican

De même, des mineurs peuvent très bien avoir signé le texte. Une enquête a d'ailleurs été ouverte, révèle le  Huffington Post britannique , pour déterminer si des signatures frauduleuses n'ont pas été ajoutées à la pétition.

Outre les résidents à l'étranger et les mineurs, près de 40.000 signatures auraient été faites depuis le Vatican, où la population est inférieure à 1000 habitants. Idem, 23.000 signatures ont été enregistrées depuis la Corée du Nord, où Internet est fortement surveillé, révèle la députée Helen Jones. Louche…

A LIRE AUSSI >> 

Indépendance de Londres : après le "Brexit", le "Lexit"

Avec le Brexit, la fin de l'Union européenne à la carte

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter