Brexit : les accords patinent toujours autour du sort de l'Irlande du Nord

International
DirectLCI
BREXIT - A trois jours d'un conseil européen incontournable, les négociateurs européens et britanniques du Brexit n'ont toujours pas réussi à trouver un accord, dimanche 14 octobre, sur les conditions finales du Brexit. La question de la frontière entre l'Irlande du Nord, rattachée au Royaume-Uni, et l'Eire, membre de l'UE, est un des freins aux discussions.

Leur échange aurait pu débloquer les discussions lors du sommet européen qui aura lieu à Bruxelles, mercredi 17 octobre. Mais, alors que la date du divorce approche à grands pas, les négociateurs en chef, Michel Barnier et Dominic Raab, se sont heurtés dimanche 14 octobre à l'épineuse question de la frontière irlandaise. Les deux portes-paroles s'étaient rencontrés lors d'une réunion surprise dans la capitale Belge. 

La question non résolue de la frontière avec l'Irlande du nord

"Malgré des efforts intenses, des questions clés ne sont toujours pas résolues, dont celle du filet de sécurité entre l'Irlande du Nord et la la République d'Irlande, pour éviter une frontière dure entre les deux territoires", expliquait sur Twitter ce dimanche Michel Barnier au sortir d'une réunion avec son homologue britannique, le ministre du Brexit, Dominic Raab. 


L'instauration d'une telle clause reviendrait pour le Parti unioniste démocrate (DUP), favorable à la proximité avec le Royaume-Uni et indispensable à la majorité parlementaire de Theresa May, à une "annexion" de la province. La première ministre britannique avait proposé "un arrangement douanier provisoire", en attendant une solution plus pérenne, contre l'avis de son parti conservateur eurosceptique. Les européens quant à eux veulent l'assurance que l'Irlande du Nord reste dans l'union douanière et le marché unique, si aucune solution n'est trouvée. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter