Brexit : Theresa May déclenchera la procédure de la sortie de l'Union européenne avant fin mars 2017

DirectLCI
BREXIT - La Première ministre britannique a annoncé qu’elle déclencherait l’article 50 du traité de Lisbonne avant la fin du mois de mars 2017.

Après près de trois mois d’attente et d’hésitations, le Royaume-Uni sait désormais quand il entamera sa procédure de sortie de l’Union européenne. Theresa May a annoncé dimanche 2 octobre qu’elle déclencherait l’article 50 du traité de Lisbonne, qui régit les conditions de sortie d’un état-membre de l’union, avant la fin du mois de mars 2017, rapporte The Guardian.

À compter de cette date, le Royaume-Uni aura deux ans pour compléter sa sortie. Ce qui signifie que le pays devrait avoir recouvert sa liberté d’ici le printemps 2019, à temps pour la tenue de la prochaine élection générale, que la Première ministre souhaite organiser en 2020. Theresa May a également annoncé lors d’un passage sur les plateaux de la BBC qu’elle comptait mettre en place plusieurs législations permettant d’incorporer les régulations européennes dans la loi britannique, dès que le Brexit sera effectif. La Première ministre a annoncé vouloir donner au peuple un "plus grand niveau de clarté" quant au processus de sortie du royaume de l’union, notamment en matière de droit du travail sur le sol britannique. 

Inclure la législation européenne dans le droit britannique

Selon le quotidien anglais, Theresa May et David Davis, le ministre chargé du Brexit, annonceront ce dimanche, lors de l’ouverture du congrès du parti conservateur à Birmingham, la procédure que suivra le gouvernement afin d’abroger l’European Communities Act de 1972, qui scellait l’adhésion du Royaume-Uni à l’Union européenne. Dans un même temps, le duo détaillera une législation spécifique permettant de transposer l’ensemble des  lois européennes dans le droit anglais. Cette législation n’entrera cependant en vigueur qu’une fois le processus de sortie du pays complété. Avec la possibilité pour les gouvernements futurs d’abroger certaines lois provenant du droit européen. Le Parlement devra se prononcer lors de sa prochaine session.

Souverain et indépendant

"Ceci marque la première étape du chemin vers un Royaume-Uni de nouveau souverain et indépendant", a déclaré Theresa May dans les colonnes du Sunday Times paru ce 2 octobre. "[Cette législation] rendra autorité et pouvoir aux institutions élues de notre pays. Et cela signifie que l’autorité de la loi de l’Union européenne sur la Grande-Bretagne prendra fin." La chef du parti conservateur a réaffirmé sa décision de ne pas entamer une procédure de sortie plus tôt afin de garantir une certaine stabilité et sécurité aux travailleurs et aux entreprises implantés au Royaume-Uni. Mais aussi afin de rassurer les alliés du pays à l’échelle mondiale.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter