"Vous nous manquez déjà" : la presse britannique au jour J du Brexit

"Vous nous manquez déjà" : la presse britannique au jour J du Brexit
International

REVUE DE PRESSE - Au Jour J du divorce entre le Royaume-Uni et l’Union Européenne, les titres de la presse reflètent des divisions entre les pros et les antis Brexit. Entre célébration et craintes, revue de presse des Unes outre-Manche.

Les réactions sont mitigées. Mais ont un point commun : elles sont fortes et historiques. Les Unes des journaux britanniques de ce 1er février, jour officiel du divorce entre le Royaume-Uni et l'Union européenne, reflètent la société anglaise.  Et soulignent à quel point le pays est divisé sur la question. LCI a fait un tour de la presse anglaise au premier jour du "Brexit". 

"The day we said goobye"

"Vous nous manquez déjà…" Affichant un bulldog anglais qui semble fort peiné, The Guardian ressent ce jour comme un deuil nationale. Sur un fond de crépuscule, le quotidien de gauche pro-UE est l’un des seuls à mettre en Une … le drapeau européen. Disant "au revoir" à l'union, le journal se demande : "Comment un pays dit au revoir à ses voisins ?". Une édition pleine de soupirs dans laquelle se glissent 27 lettres. Pour "dire adieu" à 47 ans d'amitié, le quotidien a publié les "voix" des autres citoyens Européens.

"Make leave not war"

Mais pour d'autres, à l'image du Premier ministre, on célèbre au contraire ce 1er février comme s'il s'agissait du jour de l'indépendance. C'est le cas du tabloïd conservateur The Sun. Se félicitant d'être "enfin" sorti de l'UE, le titre le plus lu du royaume reprend les principales promesses du Premier ministre, affichant les principales déclarations de Boris Johnson, comme celle de "rassembler" le pays. Un autre tabloïd qui a fait campagne pour la séparation, le Daily Mail, s'exclame, enthousiaste : "Nous sommes sortis !". Et propose à ses lecteurs de fêter la nouvelle en leur offrant un linge à vaisselle à l'image de l'événement. 

Car le jour est "historique", comme l'écrit le Daily Express. Avec ses onze premières pages dédiées au sujet, le tabloïd pro-Brexit propose de se réveiller en disant bonjour à un "glorieux nouveau Royaume-Uni". Un titre accolé à une image prometteuse. Contrairement au Guardian, c'est un lever de soleil qui s'affiche sur une vallée verdoyante. Même toile de fond pour The Daily Mirror, en ce "moment historique". Avec une exception. Sur le paysage baigné par la lueur de l'aurore, un avertissement : "Maintenant, construisons la Grande-Bretagne, qu'on nous a promis ..." 

"What next?"

Car là réside en fait la question cruciale. Comme se le demande l'édition du week-end de The I paper, l'interrogation qui est sur toutes les lèvres c’est: "Et ensuite?"

Toute l'info sur

Brexit : goodbye United Kingdom

 L'heure étant à l'incertitude, The Independent propose donc son "Brexit blueprint" - entendre par là son "plan", ou "schéma" - afin de "tirer le meilleur parti d'un mauvais travail". Estimant que ce divorce n'est que le début d'un "travail titanesque", le quotidien de centre-gauche cherche des pistes pour savoir comment le Royaume-Uni va "survivre, voire prospérer". Il présente ainsi une série de "réflexions", basées sur "le peuple". Allant du climat à la diplomatie en passant par l'agriculture et la pêche, tout est décortiqué afin de "polir cette pierre peu prometteuse". 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Plus de 500.000 nouveaux cas déclarés dans le monde mardi, un record

"Vous avez un problème avec la République", vive altercation à l'Assemblée entre Blanquer et Mélenchon

Reconfinement : ce que l'on sait des pistes envisagées par l'exécutif

Les écoles et les collèges vont-ils rester ouverts en cas de reconfinement ?

REPLAY - Didier Raoult sur LCI : "Je ne suis pas Nostradamus"

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent