British Airways ouvre une enquête après un piratage informatique

British Airways ouvre une enquête après un piratage informatique

International
DirectLCI
HACKING – British Airways a annoncé, jeudi, avoir été victime fin août-début septembre d’un piratage en ligne. La faille informatique a été réparée et une enquête est désormais ouverte. Les données personnelles et financières de 380.000 clients pourraient être concernées.

Tout est à présent revenu à la normale. Mais British Airways doit désormais mener l’enquête pour comprendre comment des données personnelles et financières de ses clients ont pu être dérobées après une faille informatique. "Entre 22h58 (heure de Paris, ndlr) le 21 août 2018 et 21h54 le 5 septembre, les données personnelles et financières des clients faisant des réservations sur notre site internet et notre application mobile ont été compromises", a expliqué la compagnie aérienne britannique ce jeudi soir.


Le site internet et l’appli mobile auraient été victimes d’un piratage informatique "sophistiqué" et "malveillant" qui visaient les cartes bancaires et les informations personnelles (nom, coordonnées, email). British Airways n’a recensé aucun vol de données de passeports ou d’informations de vol. La faille a été réparée et les autorités ont été prévenues afin d’ouvrir une enquête.


Le groupe International Airlines, propriétaire de la compagnie, a indiqué que les clients concernés allaient être contactés rapidement. "Nous conseillons à nos clients qui pensent avoir été affectés par l'incident de contacter leur banque ou l'émetteur de leur carte et de suivre leurs recommandations", ajoute le groupe dans un communiqué. "Les clients affectés par le vol de leurs données bancaires vont obtenir une compensation", a annoncé Alex Cruz, le patron de British Airways.

C’est le second coup dur pour British Airways cet été après l’annulation de dizaines de vols au départ ou à l’arrivée de Londres en juillet dernier. Des problèmes techniques avaient été à l’origine de l’incident, tout comme en mai 2017 après une panne informatique géante entraînant l’annulation de plus d’un quart de ses vols lors d’un week-end prolongé.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter