Burkina Faso : Blaise Compaoré part, le chef d'état-major au pouvoir

International
DirectLCI
REVOLUTION - Suite à la démission du président burkinabé Blaise Compaoré ce vendredi, l'armée déclare que "le chef d’état-major Honoré Traoré prend la tête du pays". Une annonce qui inquiète les manifestants.

Un représentant de l'armée burkinabè a affirmé ce vendredi à la foule que le président Blaise Compaoré "n'est plus au pouvoir" après 27 ans à la tête du pays, provoquant une explosion de joie parmi les dizaines de milliers de personnes rassemblées dans le centre de Ouagadougou.

"A partir de ce jour, Blaise Compaoré n'est plus au pouvoir", a lancé peu avant 12h30 locales le colonel Boureima Farta, hissé sur les épaules de militaires. L'officier était venu à pied et sous escorte depuis l'état-major des armées, tout proche de la place de la Nation, où les manifestants ont afflué dans la matinée.

La transition assurée par Honoré Traoré, le chef d'état-major

Suite à cette démission, l'armée a déclaré avoir pris acte de la décision du président Compaoré, annonçant que la transition serait assurée par le chef d’état-major Honoré Traoré, qui prend la tête du pays. Une déclaration qui inquiète sur place selon Burkina24 . Des manifestants déclarent ainsi que l'armée veut "voler leur révolution", sachant qu'Honoré Traore est l'ancien aide de camp de Blaise Compaoré. Ils réclameraient le Général Kwame Lougue.

Aors que Blaise Compaoré aurait traversé la frontière du Ghana, les Forces vives de la nation et les Forces armées nationales ont suspendu la constitution.

EN SAVOIR + >> l'armée a pris le pouvoir jeudi

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter