Barkhane : le ministère des Armées annonce la mort d'un soldat français, les causes du décès inconnues

Le sergent-chef Morgan Henry, soldat français de la force Barkhane, a été retrouvé mort dimanche 16 février 2020 dans son campement, au Burkina Faso.

SAHEL - Le ministère des Armées annonce ce lundi qu'un soldat français de la force Barkhane a été retrouvé mort dans son campement au Burkina Faso. Alors que les causes du décès sont pour l'heure inconnues, une enquête a été ouverte.

Triste nouvelle pour la force Barkhane. Un soldat de la force française déployée au Sahel pour lutter contre les djihadistes a été retrouvé mort dans son campement au Burkina Faso, indique ce lundi le ministère des Armées. Le sergent-chef Morgan Henry, du 54e régiment de transmissions de Haguenau (Bas-Rhin), est décédé dimanche. Il opérait au sein de Barkhane depuis novembre. 

"Il a été découvert mort au sein de son campement. Les causes du décès ne sont pas connues", précise le ministère dans un communiqué, faisant savoir qu'une enquête de gendarmerie a été ouverte.     

Le chef d'état-major de l'armée de Terre a fait part sur les réseaux sociaux de sa "profonde tristesse", assurant "à sa famille et ses proches, ainsi qu'à ses camarades du 54e régiment de transmissions tout [son] soutien".  

Lire aussi

La force Barkhane vient d'annoncer son passage de 4500 à 5100 hommes d'ici fin février, concrétisation de la volonté de la France d'inverser le rapport de forces sur le terrain alors que les groupes djihadistes du Sahel multiplient depuis des mois les attaques, entretenant une insécurité chronique pour les civils et infligeant des pertes régulières aux armées locales.

En vidéo

En immersion avec les militaires de l'opération Barkhane au Mali

En novembre dernier, la France avait perdu 13 soldats au Mali, dans un accident entre deux hélicoptères au combat.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

VIDÉO – Un an de pluie en quelques heures : les images des dégâts des inondations monstres en Sicile

Que risquera-t-on en roulant sans pneus hiver après lundi ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - 13-Novembre : "Nous sommes des rescapés du Bataclan et des oubliés de l'administration", témoigne un policier

"C’est ridicule" : la colère monte face aux routes bloquées de la frontière franco-espagnole

Plus de 5000 cas de Covid-19 par jour : peut-on déjà parler de "cinquième vague" de l'épidémie ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.