"C'est du bluff" : Mariani nie l’existence des preuves de la France sur les attaques chimiques en Syrie

DirectLCI
POLÉMIQUE – Interrogé ce mercredi matin sur LCI, l’ancien ministre et ex-député Les Républicains Thierry Mariani a estimé que la France avait commis une erreur en participant aux frappes militaires du week-end dernier en Syrie. Selon lui, si l’attaque chimique à Douma a bien eu lieu, le régime syrien ne peut pas en être le responsable.

Thierry Mariani ne croit pas une seule seconde que Bachar al-Assad soit à l’origine de l’attaque chimique de Douma du 7 avril. D’ailleurs, il doute même de la réalité de cette attaque, qui s’apparente, selon lui,  davantage à une mascarade. "Cette pseudo attaque chimique n'a aucun sens. Soit il n'y a pas eu attaque chimique, soit le régime syrien n'en est pas l'auteur", a déclaré ce mercredi matin l’ancien ministre des Transports sur LCI. 


"Je n'ai pas de preuves. Mais pas plus que le gouvernement français", a-t-il ajouté, en ironisant sur le sérieux du rapport mis en ligne par le ministère des Affaires étrangères attestant de la responsabilité de Damas. 

En vidéo

REVOIR - L'intégralité de l'interview de Thierry Mariani par Audrey Crespo-Mara

"Les preuves c'est du bidon. Je dis que c'est du bluff et je pense que tout ça est une farce. Une farce tragique mais une farce", a encore martelé Thierry Mariani. A ses yeux, la France fait fausse route en n’aidant pas Bachar al-Assad. "Dans ce genre de guerre, il faut voir quel est l'intérêt de la France. L'intérêt de la France, c'est que ce régime reste et que le chaos ne s'installe pas en Syrie", a expliqué l’ancien député LR.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter