Californie : 3 morts dans une fusillade anti-Blancs ?

International

VIOLENCES - Trois personnes sont mortes mardi soir et une quatrième blessée à Fresno, en Californie, après qu’un homme surnommé "Black Jesus" et indiquant détester les Blancs a ouvert le feu dans le centre-ville. Il s’est ensuite rendu à la police.

Kori Ali Muhammad, 39 ans, est connu de la police sous le surnom de "Black Jesus" ("le Jésus noir"). Un homme qui, selon les forces de l’ordre, a écrit sur Facebook et répété au moment de son arrestation qu’il détestait les Blancs et le gouvernement. Mardi dans le centre-ville de Fresno, localité du centre de la Californie, il a ouvert le feu à quatre endroits différents en semblant tirer au hasard pendant quelques minutes, avant de se rendre.

Trois personnes sont mortes durant la fusillade et une quatrième a été blessée. Kori Ali Muhammad était déjà recherché par la police car soupçonné d’avoir tué un agent de sécurité devant un motel de la ville la semaine dernière. Lors d’une conférence de presse, le chef de la police locale a par ailleurs précisé que l’agent de sécurité et les autres victimes étaient des hommes blancs.

Voir aussi

Un crime racial, mais pas terroriste

Un lieutenant a précisé à l’AFP que lors de son arrestation, le tireur a crié "Allah Akbar". Il ne s'agirait cependant pas d'un acte de terrorisme mais d'un crime racial. Le Los Angeles Times a par ailleurs rapporté des propos du père du suspect expliquant que sont fils était convaincu de participer à une guerre entre Blancs et Noirs. Une "bataille allait bientôt avoir lieu", lui avait-il dit.

Selon le chef de la police, le suspect a un passé criminel concernant des infractions à la réglementation des armes, aux drogues et à des menaces terroristes. Il a également été lié à des bandes criminelles. Son arme n’a pas encore été retrouvée et il passera au tribunal sous 48 heures.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter