VIDÉO - Californie : et si le "Big One" était pour cette semaine ?

DirectLCI
SÉISME - Depuis quelques jours, l’activité sismique s’est accentuée non-loin de la faille de San Andreas. L'Institut d'études géologiques des États-Unis appelle à la vigilance pour la semaine.

Loin du scénario des superproductions hollywoodiennes,  l'ombre d'un tremblement de terre géant, d’une magnitude d’au moins huit sur l’échelle de Richter, plane sur la Californie depuis de longues années. Son nom : "Big One". Ces derniers jours, l’activité sismique s’est accentuée non-loin de la faille de San Andreas. Plus de 200 microséismes ont ainsi été ressentis, d'après le Los Angeles Times.


Conséquence : dès lundi, l’Institut d'études géologiques des États-Unis (USGS) a appelé à la vigilance jusqu'à la fin de la semaine. La probabilité d'un séisme de magnitude supérieure est il est vrai 100 fois plus élevée que d'habitude.  Selon les estimations, un tremblement  de terre d'une magnitude de 7,8 pourrait tuer 1.800 personnes, en blesser 50.000 et endommager 300.000 édifices.

1989, la baie de San Francisco secouée

Le 17 octobre 1989, la ville de San Francisco avait été durement touchée par un séisme de magnitude 7,1. Près de 15 secondes à l'issue desquelles 67 personnes étaient mortes, plus de 3.000 autres blessées et des milliers de maisons détruites, pour un bilan matériel chiffré à plusieurs milliards de dollars. 


Pour limiter les pertes humaines, une simulation du "Big One" est organisée par les autorités chaque année afin de préparer la population. Cette journée baptisée "Shake Out Day"aura lieu cette année le 20 octobre. En 2015, plus de 10 millions de personnes y avaient participé.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter