Fusillade au siège de YouTube : une femme blesse trois personnes avant de se suicider

International
DirectLCI
FUSILLADE - Une femme a fait irruption au siège de YouTube, près de San Francisco, mardi 3 avril à la mi-journée (en début de soirée en France) et a ouvert le feu sur plusieurs personnes, faisant trois blessés. Elle s'est ensuite suicidée. La police privilégie la piste d'un différend personnel.

Une fusillade a eu lieu sur le campus de YouTube à San Bruno, près de San Francisco, en Californie en début d'après-midi ce mardi (vers 21h45 en France). Plusieurs personnes ont été transportées vers l'hôpital de la région. Vadim Lavrusik, un responsable produit de YouTube, a tout d'abord expliqué sur Twitter avoir entendu des tirs et qu'un tireur était présent sur le site. 


Un peu plus tard dans la soirée, la police locale a indiqué qu'une femme, qui avait fait plusieurs blessés, s'était suicidée. "Nous avons quatre victimes (ndlr : trois blessés par balles et une personne qui s'est blessée à une cheville en fuyant les lieux), a souligné le chef de la police Ed Barberini, au cours d'une brève conférence de presse. Elles ont toutes été transportées à l'hôpital avec des blessures provoquées par une arme à feu. Nous avons une personne qui est décédée des blessures qu'elle s'est infligées. Et, à l'heure actuelle, nous pensons qu'il s'agit du tireur."


Selon un témoin indirect cité par la chaîne de télévision américaine CNN, "une femme a fait irruption au moment du déjeuner et semblait tirer sur une personne en particulier". Un témoignage qui confirmerait la piste privilégiée actuellement par la police californienne, celle d'un différend personnel.

Live

Sur Twitter, Susan Wojcicki, la directrice générale de YouTube, a confié son émotion : "Il n'y pas de mots pour décrire à quel point il était horrible d'avoir un tireur @YouTube aujourd'hui".

Selon un porte-parole de l'hôpital Zuckerberg General de San Francisco, cité par l'Agence France Presse, les trois blessés par balles sont deux femmes de 32 ans et 26 ans, la première étant dans un état "sérieux" tandis que la seconde est atteinte moins gravement, et un homme de 36 ans dans un état "critique". 

Toujours selon la police locale, la tireuse présumée "connaissait quelqu'un" dans les locaux de YouTube. Des propos qui accréditeraient la thèse d'un différend personnel ou familial.

Outre les trois blessés par balles, une quatrième personne s'est blessée à une cheville en fuyant les lieux de la fusillade, a précisé la police californienne. 

Alors que le chiffre de quatre blessés est régulièrement évoqué depuis plusieurs heures, l'hôpital général de San Francisco a indiqué lors d'une conférence de presse que trois personnes étaient actuellement soignées pour des blessures par balles : un homme, dans un état critique, une femme, sérieusement blessée, et une autre femme, dans une situation stable.

Via un communiqué de presse publié sur Twitter, Sundar Pinchai, le PDG de Google, propriétaire de YouTube, vient de faire un point sur la situation. Il indique notamment que "la situation est contenue", confirme le bilan actuel de "quatre personnes blessées" et appelle désormais à "soutenir Susan (Wojcicki, PDG) et l'équipe YouTube".

Google appelle ses salariés de la Silicon Valley à ne pas se rendre au siège de YouTube ou dans le secteur. Une ligne d'urgence a été ouverte pour aider les employées.

Le Los Angeles Times a obtenu le témoignage d'un chauffeur Uber qui passait à proximité des lieux au moment du drame et qui est venu en aide aux employés.

RAPPEL DES FAITS


La tireuse est arrivée vers 12h45 (21h45 à Paris) au siège de YouTube, à San Bruno en Californie. Prévenue des tirs par de multiples appels d'employés, la police était une vingtaine de minutes plus tard sur place. De 10 à 20 tirs auraient été entendus. "Nous avons quatre victimes qui ont été transportées à l'hôpital avec des blessures par arme à feu", a indiqué le chef de la police de San Bruno. "Et nous avons un suspect décédé dans le bâtiment qui s'est suicidé. Nous pensons à cette heure qu'il s'agit du tireur", a-t-il indiqué, ajoutant qu'il s'agissait d'une femme. Les blessures des victimes seraient "soignables".


De nombreux blessés légers se sont dirigés par eux-mêmes vers les différents hôpitaux du secteur.

La police a évoqué une scène chaotique en arrivant chez YouTube, découvrant les blessés au fur et à mesure, dont la tireuse qui s'était suicidée.

Donald Trump a enfin réagi à la fusillade qui a eu lieu un peu plus tôt au siège de YouTube. "Nos pensées et nos prières vont à tous ceux qui sont impliqués. Merci à nos phénoménales forces de l'ordre et premiers intervenants qui sont sur la scène de l'incident."

Le chef de la police de San Bruno indique que la tireuse s'est bien suicidée.

Les autorités confirment au moins quatre personnes dirigées vers les hôpitaux. Trois ont été blesses. Il n'est pas encore clair si la 4e victime serait la tireuse ou un autre blessé.

L'hôpital général de San Francisco annonce avoir reçu trois victimes de la fusillade sur le site de YouTube. Une femme est très touchée, une autre dont les jours ne sont pas en danger. Un homme de 36 ans en situation critique.

Premier bilan : quatre personnes auraient été transportées à l'hôpital pour des blessures. Une personne qui se serait suicidée.

Les autorités californiennes ne penchent pour le moment pas pour un acte terroriste, avance le Los Angeles Times. Ce serait une affaire domestique ou professionnelle.

Le chef de la police de San Bruno va tenir une conférence dans les prochaines minutes.

Les premiers messages de soutien arrivent à l'attention des employés de YouTube.

Un témoin cité par CNN a indiqué avoir entendu deux ou trois tirs, puis plus tard, une salve d'une dizaine de tirs en quelques secondes. Il se trouvait alors dans un fast-food de l'autre côté de Cherry Street, face à la terrasse de la cafétéria de YouTube.

Selon plusieurs sources, la tireuse aurait été abattue par la police qui a ouvert le feu.

Salahoden Abdul-Kafi, un product manager de YouTube, a indiqué sur Facebook qu'il se trouvait dans la cour et avait vu un individu arriver vers lui, portant un armure et une arme à la main. Il était masqué.

Sur les images de la télévision américaine, on distingue la terrasse de la cafétéria de YouTube et ses parasols rouges. On y voit la police ramassée des objets qui pourraient être des douilles.

La police est largement déployée sur place. Elle demande aux citoyens de rester loin de la zone, même si un responsable de la ville de San Bruno a indiqué à CNBC que la zone était désormais sans danger pour le public. 

Le centre médical universitaire de Stanford a indiqué avoir reçu au moins quatre personnes blessées lors de la fusillade. Un nombre non déterminé d'employés ont également été amenés à l'hôpital général de San Francisco. Selon BNO News, le coroner a été appelé sur place.

Le QG de YouTube à San Bruno, près de l'aéroport de San Francisco, se situe dans une zone très fréquentée. De nombreux employés qui ont quitté les lieux précipitamment sont allés se réfugier dans le supermarché Walmart à proximité du site.

Dans un communiqué, Google a indiqué se coordonner avec les autorités et donnera plus d'informations dès qu'elles seront disponibles.

La situation est confuse sur place. La police comme YouTube confirment la présence d'un tireur sur place. Il pourrait s'agir d'une femme qui serait rentrée par l'arrière du bâtiment. Des informations qui n'ont pas encore été confirmées par les autorités, mais avancées par les médias.

Selon CBS, plusieurs blessés auraient été dirigés vers les hôpitaux de la région. La presse américaine évoque une dizaine de tirs entendus. Les événements se sont déroulés un peu avant 13h en Californie (22h à Paris).

Les salariés sortent les uns après les autres les mains en l'air. La police est postée autour du site, le SWAT est sur place.

Un responsable de YouTube évoque "un tueur actif au QG de YouTube." "Ai entendu des tirs et vu des gens courir alors que j'étais à mon bureau. Maintenant, nous nous sommes barricadés dans une pièce avec collègues".

Une fusillade a eu lieu au siège de YouTube en Californie en début d'après-midi ce mardi. Plusieurs personnes ont été transportées vers l'hôpital de la région. Vadim Lavrusik, un responsable produit de YouTube, a tout d'abord expliqué sur Twitter avoir entendu des tirs et qu'un tireur était présent sur le site. 

Todd Sherman a également expliqué avoir d'abord cru à un tremblement de terre alors que de nombreux employés couraient dans les couloirs. Dans un long thread sur Twitter, le manager explique aussi avoir cru distinguer des gouttes de sang sur le sol et les marches en quittant les lieux.

Des personnes ont également publié des photos de salariés sortant les mains en l'air face à la police postée tout autour du campus. Les autorités ont incité tous les riverains à rester loin du site qui compte plus de 1 100 salariés. Le SWAT a pris position et un négociateur était sur place, selon des témoins.

Selon les premières informations de l'enquête, l'auteure des tirs s'appellerait Nasim Aghdam et serait originaire de Californie du Sud.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter