Canada : Justin Trudeau plaide pour le burkini

Canada : Justin Trudeau plaide pour le burkini
International

LIBERTÉ - Alors que le débat fait rage en France, le Premier ministre, Justin Trudeau, a défendu lundi 22 août le droit à porter le burkini, cette tenue de bain qui couvre le corps et la tête des femmes musulmanes. Une décision qui ne fait pas l'unanimité parmi les élus québécois.

"Le Canada est une société ouverte et positive, et c'est un exemple que l'on doit donner à la terre entière". Cette petite phrase, Justin Trudeau l'a lancée cet été lors de la Gay Pride de Montréal à laquelle il participait. Une première pour un chef de gouvernement canadien.

Dans ce combat pour la défense des libertés, Justin Trudeau récidive en prenant partie, cette fois, pour le burkini. Une décision pour faire taire, sans doute, certains élus québécois qui, comme certains maires de France, ont appelé à interdire le port de ce costume de bain créé pour les musulmanes.

"Oui, sûrement, il y a des petites controverses ici et là comme toujours, des conversations que nous allons continuer d'avoir", a observé le Premier ministre canadien. 

Un signe de tolérance ? Même pas, balaye-t-il : "Au Canada, on devrait être rendu au-delà de la tolérance".

Ce chantre du multiculturalisme, au point de représenter dans son gouvernement chaque communauté présente au Canada, a poursuivi son plaidoyer en regrettant que souvent "tolérer quelqu'un, c'est d'accepter qu'il ait le droit d'exister mais à condition qu'il ne vienne pas nous déranger trop, trop, chez nous".

Toute l'info sur

La polémique autour du burkini

Au Canada, on devrait être rendu au-delà de la tolérance- Justin Trudeau

Interrogé sur la polémique qui agite la France, où une poignée de mairies de localités côtières ont interdit le burkini, Justin Trudeau botte en touche : "Au Canada, peut-on parler d'acceptation, d'ouverture, d'amitié, de compréhension ? C'est vers là que nous allons et c'est ce qu'on est en train de vivre tous les jours dans nos communautés diverses et riches, non en dépit, mais à cause de ces différences". Une conclusion en forme d'espoir.

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    EN DIRECT - Lutte contre l'islamisme : Macron et Darmanin à Bobigny cet après-midi

    CARTE - Covid-19 : à quel stade en est l'épidémie, département par département ?

    Stéphane, témoin du meurtre de Samuel Paty : "A 30 secondes près, on aurait pu faire quelque chose"

    EN DIRECT - Covid-19 : des élèves français et leurs enseignants placés en quarantaine en Grèce

    Enseignant tué : ce que disait son cours sur la liberté d'expression

    Lire et commenter

    Alertes

    Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent