Après la légalisation de l'usage récréatif, l'Uruguay autorise la vente de médicaments dérivés du cannabis

Après la légalisation de l'usage récréatif, l'Uruguay autorise la vente de médicaments dérivés du cannabis

DirectLCI
MARIJUANA - Quelques mois après la légalisation de l'usage récréatif, voici la commercialisation de médicaments. Depuis ce jeudi, les pharmacies uruguayennes peuvent vendre, sur ordonnance, des médicaments avec du cannabidiol comme principe actif.

L'Uruguay a autorisé jeudi la commercialisation en pharmacies de médicaments dérivés du cannabis, trois mois après avoir légalisé la marijuana à usage récréatif, sous contrôle de l'Etat, une première au monde.


Ces médicaments, vendus sur ordonnance, seront composés de "cannabidiol, comme principe actif, élaboré à partir d'extraits de cannabis provenant de variétés non psychoactives", c'est à dire avec moins de 1% de THC, ou tétrahydrocannabinol, la principale substance à effets psychotropes de cette drogue, selon le décret publié sur le site de la présidence. 

Premier pays au monde à avoir légalisé la production, la distribution et la consommation

Depuis la décision pionnière de l'Uruguay, qui a été en décembre 2013 le premier pays au monde à avoir légalisé la production, la distribution et la consommation du cannabis, d'autres pays comme le Mexique, la Colombie, l'Argentine et le Chili ont infléchi leur position dans un contexte de légalisation progressive de la marijuana sur le continent américain.


Un premier pas vers la légalisation du cannabis thérapeutique a également été franchi jeudi en Italie, avec l'adoption par les députés d'un projet de loi qui doit encore être approuvé par le Sénat.


Depuis le 19 juillet en Uruguay, la marijuana à usage récréatif est vendue en pharmacies. Près de 15.000 personnes - sur une population totale de 3,4 millions d'habitants - se sont inscrites sur le registre national des acheteurs, ce qui les autorise à en acquérir 40 grammes par mois, à 1,30 dollar le gramme.

Plus d'articles

Sur le même sujet