Carlos Ghosn a préparé "jusqu'à la dernière minute" sa conférence de presse prévue mercredi

Carlos Ghosn a préparé "jusqu'à la dernière minute" sa conférence de presse prévue mercredi
International

Toute L'info sur

Carlos Ghosn : l’ex-patron de Renault rattrapé par les affaires

Selon nos informations, Carlos Ghosn a préparé activement la défense qu'il va présenter mercredi lors d'une conférence de presse à 14 heures, suivie d'une interview exclusive au 20H de TF1. Le point avec François-Xavier Ménage, qui va conduire cet entretien.

"Il bosse comme un fou, jusqu’à la dernière minute." Anne Méaux, qui conseille depuis plusieurs mois Carlos Ghosn sur sa stratégie de communication, assure qu’elle a répété avec lui les moments clefs de la prise de parole à venir, mercredi lors d'une conférence de presse prévue à 14 heures, puis lors d'une interview exclusive au 20H de TF1. Sa fuite, sa défense, son avenir au Liban... Voilà pour les chapitres.

Dans la salle de presse aux murs blancs, des chaises en bois sont déjà alignées pour la centaine de journalistes "invités". Des journalistes français, bien sûr. Mais aussi libanais, américains, brésiliens, japonais. Certains reporters resteront dehors. "Il n'y aura pas de place pour tout le monde", nous explique-t-on. Il a fallu faire un tri. Les communicants ont choisi. 

Lire aussi

Carlos Ghosn promet de livrer des noms

Lors de sa première interview pour TF1, en avril dernier, Carlos Ghosn était dans un état d’esprit très différent. Depuis Tokyo, il savait qu’il allait être arrêté dans les heures qui suivaient et repartir en prison. Du coup, dans la précipitation, depuis les bureaux de ses avocats japonais, il avait décidé de nous donner sa version des faits. Sous la forme d'une interview, via la messagerie Skype, pour TF1, durant près de 20 minutes. Il était alors calme, mais inquiet pour la suite.

L’ancien patron d’industrie parlait alors d’une volonté délibérée de le faire tomber. Qui ? Avec quelles méthodes  ? Carlos Ghosn promet ce mercredi de livrer les noms, les preuves de ce qu’il appelle "un complot". Rappelons que du côté du parquet de Tokyo, on parle d’un dossier "épais"  à son encontre.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent