CARTE INTERACTIVE - Donald Trump, le dernier des républicains

International
PRIMAIRES REPUBLICAINES – Après une campagne iconoclaste, le milliardaire a éliminé un à un ses concurrents. Grâce à un nombre suffisant de délégués, il devrait représenter le camp républicain face à Hillary Clinton pour la présidentielle américaine.

Pari réussi pour Donald Trump. Déjouant tous les pronostics, l'homme d'affaires est parvenu à se frayer au fil des mois un chemin jusqu'à l'investiture républicaine. Depuis le 26 mai, il a en effet atteint la majorité des délégués requise pour affronter, sauf surprise, sa rivale Hillary Clinton.

Stratégie de la terre brûlée

Donald Trump a revendiqué depuis deux semaines avoir "passé la barre" après que plusieurs médias américains ont estimé qu'il avait obtenu au moins 1.237 délégués, grâce à l'appui de plusieurs délégués qui n'étaient jusqu'à présent pas dans sa colonne.

Grâce à sa stratégie de la terre brûlée, défiant tous les codes, le quasi-néophyte de la politique a ainsi surmonté la concurrence de 16 autres candidats aux primaires. Même la nouvelle génération de républicains richement financés comme Ted Cruz et Marco Rubio ont mordu la poussière face au milliardaire de 69 ans. S'il reste à franchir l''épreuve de l'investiture cet été, l'affrontement entre une femme et un homme d'affaires sans expérience politique serai sans précédent dans l'histoire américaine.

A LIRE AUSSI
>> La boulette de Trump sur le 11-Septembre
>> Comment Trump a lissé son image
>> EN IMAGES - Donald Trump : le meilleur de ses pires déclarations

>> Notre dossier consacré aux élections américaines

Grâce à la carte ci-dessous, découvrez, au fur et à mesure qu’ils sont officialisés, les résultats des primaires américaines. Survolez un Etat pour connaître le vainqueur et tous les détails du scrutin.

Si la carte ne s'affiche pas correctement, cliquez ici


Cliquez ici pour accéder à notre carte interactive des primaires démocrates

 Les primaires américaines, mode d’emploi
Le mardi 8 novembre 2016, le successeur de Barack Obama sera élu par les Américains, pour un mandat de quatre ans. En attendant l’échéance, place au long processus des primaires, qui doit, à son terme, au mois de juin, désigner les deux finalistes qui s’affronteront pour la conquête de la Maison blanche.

EN SAVOIR+
>> Notre article détaillé sur le processus électoral

Ces primaires – ou "caucus", votes organisés par les partis – ont lieu dans chaque Etat américain. A chaque Etat est associé à un certain nombre de délégués, en fonction de sa taille : par exemple, l’immense Californie possède plus de délégués que le petit Iowa. Chez les démocrates, 4764 délégués seront désignés. Chez les républicains, 2472 délégués seront élus.

Sur la base du vote populaire, ce sont eux qui, formellement, désigneront le “ticket” – candidat à la présidentielle et son co-listier – qui aura l’honneur de représenter le parti. Les candidats vainqueurs seront investis lors des conventions nationales en juillet prochain, à Cleveland pour les républicains, puis Philadelphie pour les démocrates. Avant le coup d'envoi de l'élection présidentielle, à proprement parler.

NOTRE SERIE US : TOUS LES EPISODES
>>  Connaissez-vous ces dix anecdotes présidentielles ?
>>  Qui sont les présidents sur le mont Rushmore et pourquoi eux ?
>>  Pourquoi le bureau ovale est-il ovale ?
>>  Qui sont les présidents sur les billets de banque et pourquoi eux ? >> Pourquoi la Maison blanche est-elle... blanche ?
>>  Le président US est-il toujours l'homme le plus puissant du monde ?

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter