Catalogne : Puigdemont renonce finalement à être candidat à la présidence

Catalogne : Puigdemont renonce finalement à être candidat à la présidence

IL PASSE LA MAIN – Finalement, Carles Puigdemont ne sera pas candidat à la présidence de la Catalogne. Le patron des indépendantistes a annoncé son retrait de la course ce jeudi depuis l’Allemagne, où il se trouve depuis son départ d'Espagne. Il a désigné pour le remplacer le député Quim Torra.

Le dirigeant indépendantiste catalan Carles Puigdemont a annoncé ce jeudi depuis l'Allemagne qu'il renonçait à redevenir le président de la Catalogne. Il a dans le même temps désigné un nouveau venu en politique, Quim Torra, âge de 55 ans, pour être candidat à sa succession. "Notre groupe propose le camarade député Quim Torra à la présidence de la Généralité (l'exécutif de Catalogne, ndlr)", a déclaré le leader catalan. 

Le gouvernement espagnol était intervenu mercredi pour barrer la route à une réélection de l'ex-président indépendantiste de Catalogne, forçant les séparatistes à présenter un nouveau candidat s'ils voulaient enfin former un gouvernement. Le Conseil des ministres a en effet saisi la Cour constitutionnelle pour qu'elle annule une loi votée la semaine dernière au Parlement catalan, censée permettre d'investir en son absence Carles Puigdemont, installé hors d'Espagne depuis la tentative de sécession.

Toute l'info sur

Indépendance de la Catalogne : la crise sans fin avec Madrid

Lire aussi

Puigdemont bientôt extradé ?

"L'intolérance et le manque de respect de l'Etat envers la volonté des citoyens de Catalogne sont apparus clairement aux yeux du monde", a lancé Carles Puigdemont dans son discours, en incitant le prochain exécutif régional à construire un pays indépendant. Les indépendantistes ont remporté les régionales en décembre, mais s'ils n'élisent pas un nouveau président d'ici le 22 mai, les Catalans seront automatiquement rappelés aux urnes. Le débat d'investiture de Quim Torra devrait se tenir en début de semaine prochaine. 

Carles Puigdemont est actuellement en Allemagne dans l'attente d'une éventuelle extradition vers l'Espagne, qui voudrait le juger pour "rébellion" et "détournement de fonds publics".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Remontées mécaniques, parcs d'attractions, clubs libertins : les absurdités des réouvertures à venir

"Pass sanitaire" et sortie de l'état d'urgence : les députés votent finalement le texte

EN DIRECT - Tensions Israël/Palestine : la Cour pénale internationale s'inquiète des "crimes" commis

Pour quelles raisons l’Elysée refuse de rendre publics les bulletins de salaire d’Emmanuel Macron ?

Double meurtre dans les Cévennes : la traque pour retrouver le suspect continue

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.