Ce qu'il faut retenir de la tribune Hollande-Obama

Ce qu'il faut retenir de la tribune Hollande-Obama

International
DirectLCI
DIPLOMATIE – François Hollande et Barack Obama publient lundi matin une tribune commune, quelques heures avant de se retrouver dans le bureau ovale lors de la visite d'Etat du président français. Metronews fait le point sur les principaux sujets qu'ils y abordent.

Le (long) texte a été publié sur les sites du Monde et du Washington Post, juste avant que le président français ne décolle pour une visite de trois jours chez son homologue américain, une première depuis 18 ans. François Hollande et Barack Obama signent une tribune à quatre mains lundi matin pour vanter la relation entre leurs deux pays, "enraciné dans une amitié de plus de deux siècles", et détailler les dossiers internationaux sur lesquels ils collaborent.

Une "alliance transformée"
C'est le titre de cette tribune, qui vise d'abord à louer l'entente entre la France et les Etats-Unis. "Il y a dix ans à peine, peu nombreux étaient ceux qui pensaient que nos deux pays allaient travailler ensemble aussi étroitement dans tant de domaines", soulignent François Hollande et Barack Obama, qui n'hésitent pas à qualifier leur "partenariat toujours plus étroit" de "modèle de coopération internationale".

Un appel aux autres pays
"Un pays ne peut pas à lui seul venir à bout des défis transnationaux", écrivent les deux hommes – sans préciser si par "un pays", ils parlent de la France ou des Etats-Unis... Ils insistent en appelant "un plus grand nombre" d'Etats à prendre "des initiatives" et à partager "le poids et le prix du leadership". Il faut qu'un plus grand nombre de pays prennent leurs responsabilités pour garantir la sécurité et la paix dans le monde et faire progresser la liberté et les droits de l'homme".

Des échanges tous azimuts
"Plus d'échanges, plus d'emplois et plus de possibilités d'exportations". François Hollande et Barack Obama estiment que "le partenariat pour le commerce et l'investissement" qu'ils cherchent à mettre sur pied "constitue une vraie opportunité pour tirer parti des millions d'emplois que représentent déjà, de part et d'autre de l'Atlantique, les échanges entre l'UE et les Etats-Unis."

L'Afrique d'abord
C'est le théâtre "le plus visible" du "nouveau partenariat" noué par leurs pays, affirment les deux chefs d'Etat. Ils citent la lutte contre Al-Qaida au Mali et dans "tout le Sahel", comme leur coopération en République centrafricaine et sur "tout le continent, du Sénégal à la Somalie". Au chapitre des grands dossiers internationaux, ils évoquent également la Syrie, où "notre menace crédible de recourir à la force a permis d'élaborer le plan de destruction des armes chimiques syriennes" , et l'Iran, où ils souhaitent "une solution globale" pour empêcher le pays "d'obtenir une arme nucléaire".

Un accord climat "ambitieux"
Les présidents français et américain lancent un appel commun à un accord ambitieux sur le climat, afin de réduire les "émissions de gaz à effet de serre par des mesures concrètes". Ils l'assurent d'une seule voix : "Le sommet sur le climat organisé en septembre par l'ONU "nous donnera l'occasion de réaffirmer nos ambitions".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter