Centrafrique : l'armée française attaquée par des ex-rebelles de la Séléka

International
DirectLCI
COMBATS – Des échanges de tirs ont eu lieu ce samedi entre des soldats français et des ex-rebelles de la Séléka à Bambari. La situation dans cette ville aurifère du centre-sud de la Centrafrique est très tendue depuis plusieurs jours.

La tension monte à Bambari. Quartier général du mouvement rebelle Séléka, qui tente de se restructurer après sa mise en déroute par les forces françaises et africaines début 2014, cette ville du centre-sud de la Centrafrique a été le théâtre d'une fusillade, ce samedi. Une vingtaine d'"éléments incontrolés" de l'ex-rébellion, à bord de trois pick-up, ont ouvert le feu sur des soldats français de la force Sangaris, a indiqué un porte-parole de l'état major de l'armée. Après des tirs de semonce, ces derniers ont riposté et détruit l'un des trois véhicules. Les tirs ont ensuite cessé.

Un mort jeudi lors d'affrontements

Le bilan d'éventuelles victimes du côté des ex-Séléka n'est pas encore connu, tandis qu'aucun soldat français n'a été tué ou blessé, a précisé le colonel Gilles Jaron. Cet incident illustre le climat tendu qui règne actuellement à Bambari, à 300 km au nord-est de Bangui. Les forces françaises y mènent depuis plusieurs jours une opération de désarmement. Jeudi déjà, des incidents s'y étaient produits, faisant au moins un mort.

La Séléka, coalition rebelle hétéroclite à dominante musulmane, avait pris le pouvoir en mars 2013, puis en a été chassé début 2014 après la démission forcée de son chef Michel Djotodia de la présidence de la République . Désormais, les combattants du mouvement, sans réelle ligne de commandement, écument la province, se rendant coupables de nombreuses exactions. Les assaillants de ce samedi semblent être des éléments échappant à tout contrôle, selon le colonel Jaron. Les forces françaises ont pris contact avec leurs interlocuteurs habituels chez les ex-Séléka pour faire baisser la tension, a-t-il également déclaré. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter